La campagne consiste en trois vidéos "tutoriel" où trois femmes expliquent avec le sourire comment pratiquer un avortement en toute légalité, c'est-à-dire en provoquant un accident. On voit l'une d'entre elles se jeter dans les escaliers, l'autre se faire renverser par une voiture et la dernière tomber de tout sur une bouche d'incendie. Le but étant d'interrompre la grossesse en faisant croire à un accident.

"Au Chili, un avortement accidentel est la seule forme d'avortement qui n'est pas considérée comme un crime", affirme l'ONG Miles qui réclame un vote du Congrès et la fin des discussions sur l'IVG.

La campagne consiste en trois vidéos "tutoriel" où trois femmes expliquent avec le sourire comment pratiquer un avortement en toute légalité, c'est-à-dire en provoquant un accident. On voit l'une d'entre elles se jeter dans les escaliers, l'autre se faire renverser par une voiture et la dernière tomber de tout sur une bouche d'incendie. Le but étant d'interrompre la grossesse en faisant croire à un accident. "Au Chili, un avortement accidentel est la seule forme d'avortement qui n'est pas considérée comme un crime", affirme l'ONG Miles qui réclame un vote du Congrès et la fin des discussions sur l'IVG.