Quand une mission de la NASA était venue début septembre conseiller les secouristes chiliens, elle avait évoqué sans détour le défi technologique que constituait la mise au point d'un "véhicule" adéquat pour extraire les 33 mineurs à près de 700 m sous terre.

Les chantiers navals de la Marine chilienne se sont donc mis à l'ouvrage et ont conçu ce cylindre métallique de 4 m de long, 53 cm de diamètre et de 450 kg. Il est constitué en son coeur d'un "module de vie", un habitacle étroit de 2,50 m de haut avec une porte grillagée pour seule ouverture.

"Nous l'avons appelée Phénix parce que je crois que cela représentera un processus de renaissance, de nouvelle vie pour les mineurs", explique le ministre des Mines, Laurence Golborne.

A l'intérieur de la nacelle, le mineur, casqué et ganté, est équipé d'un bio-harnais et d'un moniteur transmettant en permanence fréquences cardiaque et respiratoire, consommation d'oxygène et température.

En cas de problème, le mineur peut détacher l'habitacle de la nacelle et la faire redescendre doucement. Un dispositif qu'aucun mineur n'a eu à déclencher jusqu'à présent.

Levif.be avec Belga

Quand une mission de la NASA était venue début septembre conseiller les secouristes chiliens, elle avait évoqué sans détour le défi technologique que constituait la mise au point d'un "véhicule" adéquat pour extraire les 33 mineurs à près de 700 m sous terre. Les chantiers navals de la Marine chilienne se sont donc mis à l'ouvrage et ont conçu ce cylindre métallique de 4 m de long, 53 cm de diamètre et de 450 kg. Il est constitué en son coeur d'un "module de vie", un habitacle étroit de 2,50 m de haut avec une porte grillagée pour seule ouverture. "Nous l'avons appelée Phénix parce que je crois que cela représentera un processus de renaissance, de nouvelle vie pour les mineurs", explique le ministre des Mines, Laurence Golborne. A l'intérieur de la nacelle, le mineur, casqué et ganté, est équipé d'un bio-harnais et d'un moniteur transmettant en permanence fréquences cardiaque et respiratoire, consommation d'oxygène et température. En cas de problème, le mineur peut détacher l'habitacle de la nacelle et la faire redescendre doucement. Un dispositif qu'aucun mineur n'a eu à déclencher jusqu'à présent. Levif.be avec Belga