Outre l'enfant, une adolescente de 13 ans et un homme d'une vingtaine d'années sont morts, a précisé le chef de la police locale Scot Smithee lors d'une conférence de presse lundi.

Le tireur a été abattu par les forces de l'ordre peu après le début de la fusillade après avoir, selon des témoignages, semblé tirer "au hasard".

La fusillade s'est produite durant le Festival de l'ail, l'un des principaux festivals de gastronomie du pays qui s'achevait dimanche à Gilroy, une ville de 50.000 habitants à une cinquantaine de kilomètres de San José. Cet événement surtout familial attire chaque année sur trois jours quelque 100.000 personnes, selon les organisateurs.

L'assaillant a officiellement été identifié comme étant Santino William Legan, 19 ans. Il a utilisé "un fusil d'assaut de type AK-47 acheté légalement dans l'Etat du Nevada le 9 juillet" selon le chef la police locale.

"Nous n'avons pas encore de motif pour la fusillade", a ajouté Scot Smithee.

"Des policiers étaient dans les parages et ont repéré en moins d'une minute le suspect qui a été visé et tué", avait plus tôt déclaré le responsable, selon qui des recherches se poursuivaient pour retrouver un éventuel complice.

"Nous pensons sur la base des déclarations des témoins qu'il y avait un deuxième individu impliqué d'une manière ou d'une autre, nous ne savons pas comment", a-t-il dit.

Le président américain Donald Trump a rendu hommage lundi aux victimes de cette "horrible" tuerie, en remerciant les forces de l'ordre pour leur réponse "rapide".

Selon le propriétaire du magasin où le tireur s'est procuré son arme, ce dernier a effectué son achat en ligne.

"Nous sommes tellement désolés pour les familles. Je suis dévasté que ça ait pu arriver", a-t-il écrit sur Facebook, ajoutant que Santino Legan avait l'air "heureux" quand il avait récupéré son arme en magasin.

Tirs "au hasard"

Maribel Romero, la grand-mère de l'enfant tué, Stephen Romero, a expliqué à la chaîne ABC7 News qu'il participait au festival avec sa mère et son autre grand-mère.

Selon les médias américains, l'adolescente de 13 ans s'appelait Keyla Salazar tandis que le jeune homme, qui venait d'être diplômé de l'université, se nommait Trevor Irby.

La chaîne NBC News a montré des festivaliers en train de courir alors que des coups de feu retentissaient.

"Je pouvais le voir tirer dans toutes les directions. Il ne visait personne en particulier. C'était juste de gauche à droite, de droite à gauche", a raconté sur NBC Julissa Contreras, une témoin. "Il était manifestement préparé pour ce qu'il faisait".

Un technicien, Shawn Viaggi, qui se trouvait près de la scène du festival, s'est jeté au sol après avoir entendu de "fortes détonations", a-t-il raconté au journal de San José, le Mercury News. "J'ai crié 'C'est une vraie arme, partons d'ici', et on s'est cachés sous la scène".

Selon le chef de la police, le tireur semble être entré sur le site du festival par un ruisseau avec des outils pour découper la clôture.

Des détecteurs de métaux et des fouilles de sacs protégeaient l'entrée dans le cadre de "la sécurité très stricte" du festival, a-t-il précisé. Le suspect semble avoir tiré "plutôt au hasard".

Le directeur du festival, Brian Bowe, s'est dit "terriblement bouleversé".

"C'est tout simplement l'une des choses les plus tragiques et les plus tristes auxquelles j'aie jamais assisté", a-t-il ajouté devant les journalistes. "Nous nous sentons tellement désolés pour tous ceux qui sont touchés -les amis, les familles, les voisins".

"Nous étions en train de partir et nous avons vu un gars avec un foulard enroulé autour de sa jambe parce qu'il avait été touché. Et il y avait des gens au sol qui pleuraient", a relaté Evenny Reyes, 13 ans, au Mercury News.

"Il y avait un petit enfant blessé, au sol. Des gens jetaient des tables et coupaient des clôtures pour sortir", a-t-elle ajouté.

Les Etats-Unis sont régulièrement endeuillés par des fusillades de ce type. Le droit de détenir une arme est garanti dans le pays par le deuxième amendement à la Constitution.