Le président américain, qui avait précédemment promis au Royaume-Uni un "accord magnifique" une fois qu'il aurait quitté l'Union européenne, a donné un entretien à l'europhobe Nigel Farage sur la radio britannique LBC, en plein lancement de la campagne électorale pour les élections anticipées du 12 décembre.

"Pour être honnête avec vous, avec cet accord, sous certains aspects, vous ne pouvez pas (faire du commerce). Nous ne pouvons pas faire d'accord commercial avec le Royaume-Uni", a déclaré M. Trump.

"Je sais que Boris (Johnson) veut être très attentif à cela. Parce que d'une certaine manière nous sommes écartés, ce qui serait ridicule", a-t-il ajouté.

Dans la même interview réalisée par téléphone, Donald Trump a appelé Boris Johnson à s'allier pour les législatives avec son "ami" Nigel Farage, pour qui l'accord négocié mi-octobre à Bruxelles maintient le Royaume-Uni trop proche de l'UE.

"J'aimerais vous voir vous mettre avec Boris, parce que vous feriez un bon score, parce que vous vous en êtes très bien tirés lors des dernières élections et il vous respecte beaucoup", a déclaré le président des Etats-Unis.

Lors des élections européennes fin mai, la formation politique de Nigel Farage était arrivée en tête du scrutin avec 31,6% des suffrages.

"Je vous le dis, il vous respecte beaucoup. Je ne sais pas si vous le savez ou pas", a poursuivi le président américain, saluant "deux personnes brillantes".

"J'aimerais vous voir vous mettre ensemble", a insisté M. Trump. "Je pense que ce serait formidable".

Donald Trump est attendu à Londres une semaine avant le scrutin pour une réunion de l'Otan.