"Le Royaume-Uni devra honorer au terme d'un règlement financier unique (...) tous les engagements. Il ne s'agit pas d'une punition ni d'une taxe de sortie", a expliqué M. Barnier à l'occasion de la présentation de son mandat pour la négociation à venir, proposé par la Commission aux 27 Etats membres restants.

"Le Royaume-Uni devra honorer au terme d'un règlement financier unique (...) tous les engagements. Il ne s'agit pas d'une punition ni d'une taxe de sortie", a expliqué M. Barnier à l'occasion de la présentation de son mandat pour la négociation à venir, proposé par la Commission aux 27 Etats membres restants.