Macron versus Bolsonaro, chacun est pour l'autre l'adversaire idéal : tout oppose le porte-drapeau du multilatéralisme, avec l'image d'arrogance qu'il véhicule, au leader populiste, chantre du machisme, des méthodes fortes et de la vulgarité en politique. Dès l'élection de Bolsonaro, à la fin de 2018, les piques ont fusé contre le président français (menace brésilienne de retrait de l'accord de Paris sur le climat, attaques personnelles lors de la crise des gilets jaunes...). La tension a culminé lors du G20 d'Osaka, en juin dernier : dans un climat électrique, Bolsonaro s'est alors engagé à respecter l'accord de Paris, condition indispensable afin que...