Selon la page web du Tribunal supérieur électoral (TSE), le chef de l'Etat socialiste totalisait 47,06% des voix, contre 36,52% à son principal adversaire, le centriste Carlos Mesa, soit un écart supérieur aux 10 points de pourcentage nécessaires pour s'imposer dès le premier tour.

Ces résultats officiels interviennent juste après que l'Union européenne a appelé à un second tour de la présidentielle "pour rétablir la confiance". "L'Union européenne partage pleinement l'évaluation de l'OEA (Organisation des Etats américains) selon laquelle les autorités boliviennes devraient mettre un terme au processus de dépouillement en cours et la meilleure option serait la tenue d'un second tour pour rétablir la confiance et s'assurer du respect du choix démocratique du peuple bolivien", a écrit Maja Kocijancic, une porte-parole de Federica Mogherini, dans un communiqué distribué à La Paz.