Les motivations du tireur, qui a pris la fuite, tout comme son identité, n'étaient pas connues dans l'immédiat.

L'homme a tiré 26 fois en direction des clients des deux boîtes de nuit mitoyennes, situées en extérieur sur le front de mer.

Furlan Say, 18 ans, serveur, a succombé à ses blessures un peu plus tard à l'hôpital. Deux autres serveurs ont été blessés, ainsi que deux clients dont l'épouse d'une personnalité de la télévision turque présente dans le club, selon la même source.

Le journal a précisé que la police était toujours à la recherche du tueur.

La sécurité a été renforcée autour des nightclubs en Turquie après l'attentat qui a fait 39 morts la nuit du Nouvel An dans une discothèque huppée d'Istanbul, et revendiqué par le groupe Etat islamique.

L'auteur présumé de cette fusillade, Abdulkadir Masharipov, de nationalité ouzbèke, a été arrêté mi-janvier et est maintenu en détention depuis.

Les motivations du tireur, qui a pris la fuite, tout comme son identité, n'étaient pas connues dans l'immédiat. L'homme a tiré 26 fois en direction des clients des deux boîtes de nuit mitoyennes, situées en extérieur sur le front de mer. Furlan Say, 18 ans, serveur, a succombé à ses blessures un peu plus tard à l'hôpital. Deux autres serveurs ont été blessés, ainsi que deux clients dont l'épouse d'une personnalité de la télévision turque présente dans le club, selon la même source. Le journal a précisé que la police était toujours à la recherche du tueur. La sécurité a été renforcée autour des nightclubs en Turquie après l'attentat qui a fait 39 morts la nuit du Nouvel An dans une discothèque huppée d'Istanbul, et revendiqué par le groupe Etat islamique. L'auteur présumé de cette fusillade, Abdulkadir Masharipov, de nationalité ouzbèke, a été arrêté mi-janvier et est maintenu en détention depuis.