Tout a commencé il y a un peu moins de deux ans, lorsque Michael et Heather Martin ont démarré la chaîne YouTube DaddyOFive dans le but de publier des vidéos de blagues mettant en scène leurs cinq enfants. Les deux plus jeunes, Emma (12 ans), mais surtout Cody (9 ans), ont fait l'objet de ces "blagues" douteuses presque quotidiennement pendant des mois.
...

Tout a commencé il y a un peu moins de deux ans, lorsque Michael et Heather Martin ont démarré la chaîne YouTube DaddyOFive dans le but de publier des vidéos de blagues mettant en scène leurs cinq enfants. Les deux plus jeunes, Emma (12 ans), mais surtout Cody (9 ans), ont fait l'objet de ces "blagues" douteuses presque quotidiennement pendant des mois. Dans des extraits vidéos publiés par les internautes (toutes les vidéos de la chaine DaddyOFive ayant été supprimées), on voit par exemple le jeune Cody se faire humilier, frapper, crier dessus pour des bêtises qu'il n'a pas faites. On le voit pleurer et supplier son père de le laisser tranquille. Le pire, c'est que ça a très bien marché pour cette famille. En un peu moins de deux ans, ils ont ressemblé plus de 750.000 abonnés, fait plus 173 millions de vues et du coup engrangés des milliers de dollars chaque mois. Tout ça sur le dos de leurs enfants traumatisés. Comment cela a-t-il pu durer aussi longtemps ? La personne qui aurait été la plus à même de réagir, Rose Hall, la mère biologique d'Emma et Cody. Les deux plus jeune de la fratrie Martin sont nés d'une "incartade" du père qui a duré 7 ans. Il est ensuite revenu auprès de sa première femme avec qui il avait eu 3 enfants en obtenant la garde des deux petits. Rose Hall aurait découvert l'existence de ces vidéos en août 2016, soit un an après l'ouverture de la chaîne. Elle explique aujourd'hui avoir tenté à l'époque de prévenir les autorités, mais se serait vu opposer une fin de non-recevoir, car le couple Martin vit en dehors de la juridiction où elle vit, en Caroline du Sud. Il a en fait fallu attendre la vidéo qui dépassait les bornes, publiée en avril dernier. On y voit Heather volontairement tacher d'encre le tapis de la chambre de Cody pour pouvoir ensuite lui hurler dessus. Une vidéo interminable dans laquelle on voit le jeune garçon pleurer et clamer son innocence, alors que ses parents crient durant de longues minutes avant de lui rire au nez en lui disant que c'était une blague. Une vidéo qui a fini par choquer les internautes les plus influents sur YouTube. Mi-avril, Philip DeFranco (5.4 millions d'abonnés) a été le premier à s'emparer de l'affaire pour dénoncer les mauvais agissements du couple. Un mouvement qui a été suivi par de nombreux YouTubeurs américains, avant d'arriver jusqu'ici. DaddyOFive a d'abord supprimé quelques vidéos et tenté d'expliquer que les scènes étaient jouées et qu'ils étaient heureux malgré tout. Ils ont même tourné une vidéo de leurs enfants leur demandant s'ils étaient traumatisés : "Non !", répondent-ils en coeur. Mais face à la polémique, le couple a fini par supprimer toutes leurs vidéos et à publier une vidéo d'excuses où ils reconnaissent avoir mal agit "tout en pensant bien faire". "Je veux juste que nos enfants soient heureux et qu'ils retrouvent une vie normale s'est émue la belle-mère de Cody et Emma. On a juste voulu rendre nos enfants heureux, mais on s'y est mal pris."Certains spectateurs ont dénoncé les parents aux services sociaux et la justice s'est emparée de l'affaire. Quelques jours plus tard, le couple de blagueurs a perdu la garde de Cody et Emma qui ont été provisoirement remis à leur mère biologique. Le 1er mai, celle-ci a publié une vidéo en compagnie de son avocat pour expliquer la situation et assurer que les enfants étaient pris en charge psychologiquement. Pour l'heure, rien n'indique que les Martin pourraient se voir retirer la garde de leurs trois autres enfants, selon Le Monde.Comme le rappelle le YouTubeur "Le roi des rats", ce genre de vidéos n'est malheureusement pas une première aux États-Unis. Il existe de nombreuses chaînes YouTube du même genre : des parents qui se servent de leurs enfants pour comptabiliser des millions de vues et gagner ainsi beaucoup d'argent, quitte à violer leur vie privée et à hypothéquer leur santé mentale.