La 19e parade annuelle du genre a rassemblé quelque 8.000 personnes dans la capitale allemande, selon un décompte de la police cité par l'agence de presse allemande dpa.

Les manifestants de tout âge, dont les revendications ont reçu le soutien de plusieurs personnalités membres du parti d'opposition Les Verts, ont défilé dans la bonne humeur, munis de "joints" géants en papier mâché, ou une feuille de cannabis dessinée sur la joue.

Dans cette ville branchée qui attire des jeunes touristes en quête de fête, la maire du quartier alternatif de Kreuzberg, l'écologiste Monika Herrmann, défend depuis des mois un projet de "coffee shop" où les consommateurs fumeraient légalement du cannabis, mais de façon encadrée.

La 19e parade annuelle du genre a rassemblé quelque 8.000 personnes dans la capitale allemande, selon un décompte de la police cité par l'agence de presse allemande dpa. Les manifestants de tout âge, dont les revendications ont reçu le soutien de plusieurs personnalités membres du parti d'opposition Les Verts, ont défilé dans la bonne humeur, munis de "joints" géants en papier mâché, ou une feuille de cannabis dessinée sur la joue. Dans cette ville branchée qui attire des jeunes touristes en quête de fête, la maire du quartier alternatif de Kreuzberg, l'écologiste Monika Herrmann, défend depuis des mois un projet de "coffee shop" où les consommateurs fumeraient légalement du cannabis, mais de façon encadrée.