M. Ershad, également président du parti d'opposition Jatiyo, avait souffert de diverses complications liées à l'âge et avait été admis à l'hôpital le 26 juin dernier.

Son état de santé s'est détérioré à l'hôpital et on lui a diagnostiqué une infection aux poumons et une insuffisance rénale, a déclaré le chef du parti, Ghulam Muhammad Quader.

Le chef de l'armée devenu président a dirigé le pays de 1982 à 1990. M. Ershad a pris le pouvoir le 24 mars 1982 lors d'un coup d'État sans effusion de sang et a dirigé le pays d'une main de fer jusqu'en décembre 1990.

Il a été destitué en 1990 à la suite de contestations massives et ensuite emprisonné. M. Ershad a réussi à rester actif sur la scène politique du Bangladesh. Il était en effet le chef de l'opposition au Parlement actuel.

M. Ershad, également président du parti d'opposition Jatiyo, avait souffert de diverses complications liées à l'âge et avait été admis à l'hôpital le 26 juin dernier. Son état de santé s'est détérioré à l'hôpital et on lui a diagnostiqué une infection aux poumons et une insuffisance rénale, a déclaré le chef du parti, Ghulam Muhammad Quader. Le chef de l'armée devenu président a dirigé le pays de 1982 à 1990. M. Ershad a pris le pouvoir le 24 mars 1982 lors d'un coup d'État sans effusion de sang et a dirigé le pays d'une main de fer jusqu'en décembre 1990. Il a été destitué en 1990 à la suite de contestations massives et ensuite emprisonné. M. Ershad a réussi à rester actif sur la scène politique du Bangladesh. Il était en effet le chef de l'opposition au Parlement actuel.