Les technologies de pointe qui équipent ces petits engins sans pilotes permettent, en effet, de prendre le contrôle de l'appareil de l'extérieur. "Si l'Airbus A 320 avait été équipé de la sorte, dès que sa descente anormale aurait été remarquée par les contrôleurs aériens, ceux-ci auraient pu prendre le contrôle de l'avion et l'empêcher de s'écraser contre la montagne", assure ce chef d'entreprise.

Selon lui, les drones évoluent bien plus rapidement que les avions de ligne d'un point de vue technologique, car chaque changement d'équipement impose une nouvelle certification aux grands appareils, ce qui freine leur évolution.

Les technologies de pointe qui équipent ces petits engins sans pilotes permettent, en effet, de prendre le contrôle de l'appareil de l'extérieur. "Si l'Airbus A 320 avait été équipé de la sorte, dès que sa descente anormale aurait été remarquée par les contrôleurs aériens, ceux-ci auraient pu prendre le contrôle de l'avion et l'empêcher de s'écraser contre la montagne", assure ce chef d'entreprise. Selon lui, les drones évoluent bien plus rapidement que les avions de ligne d'un point de vue technologique, car chaque changement d'équipement impose une nouvelle certification aux grands appareils, ce qui freine leur évolution.