M. Altmaier, issu du parti chrétien-démocrate CDU de la chancelière Angela Merkel, demande que son pays apporte une plus grosse contribution en matière de Défense afin de tendre vers les 2% du PIB, conformément aux objectifs de l'OTAN.

Augmenter un tel budget, actuellement aux alentours de 1,2% du PIB, constituerait "un message qui serait entendu aux Etats-Unis", selon lui. L'Allemagne a promis de porter ce ratio à 1,5% d'ici 2024.

Il a ajouté que l'Allemagne s'était déjà engagée dans l'objectif des 2% avec l'OTAN sous l'ère Obama en 2014.

L'actuel président américain Donald Trump a critiqué à plusieurs reprises l'Allemagne et d'autres pays membres de l'Otan, leur reprochant de ne pas respecter leurs engagements financiers à l'égard de l'Alliance atlantique.

Toujours dans 'Die Welt', Peter Altmaier a également critiqué l'anti-américanisme ambiant en Allemagne, constatant que cette attitude, jusqu'ici "la marque de fabrique des pacifistes de gauche, était depuis lors devenue un sport en vogue au sein de la classe moyenne".

En août dernier, le ministre allemand s'en était pris lui-même à M. Trump, s'inquiétant notamment de la décision du président américain d'imposer des taxes douanières sur l'acier contre la Turquie, dans le cadre d'une escalade du conflit diplomatique. "Cette guerre commerciale est en train de ralentir et de détruire la croissance économique et de créer de nouvelles incertitudes", avait dit M. Altmaier.

M. Altmaier, issu du parti chrétien-démocrate CDU de la chancelière Angela Merkel, demande que son pays apporte une plus grosse contribution en matière de Défense afin de tendre vers les 2% du PIB, conformément aux objectifs de l'OTAN. Augmenter un tel budget, actuellement aux alentours de 1,2% du PIB, constituerait "un message qui serait entendu aux Etats-Unis", selon lui. L'Allemagne a promis de porter ce ratio à 1,5% d'ici 2024. Il a ajouté que l'Allemagne s'était déjà engagée dans l'objectif des 2% avec l'OTAN sous l'ère Obama en 2014. L'actuel président américain Donald Trump a critiqué à plusieurs reprises l'Allemagne et d'autres pays membres de l'Otan, leur reprochant de ne pas respecter leurs engagements financiers à l'égard de l'Alliance atlantique. Toujours dans 'Die Welt', Peter Altmaier a également critiqué l'anti-américanisme ambiant en Allemagne, constatant que cette attitude, jusqu'ici "la marque de fabrique des pacifistes de gauche, était depuis lors devenue un sport en vogue au sein de la classe moyenne". En août dernier, le ministre allemand s'en était pris lui-même à M. Trump, s'inquiétant notamment de la décision du président américain d'imposer des taxes douanières sur l'acier contre la Turquie, dans le cadre d'une escalade du conflit diplomatique. "Cette guerre commerciale est en train de ralentir et de détruire la croissance économique et de créer de nouvelles incertitudes", avait dit M. Altmaier.