"Tous les corps ont été identifiés, nous sommes en train de les rapatrier", a déclaré Naoufel Somrani, directeur des services d'urgences du ministère de la Santé.

Alors qu'une victime restait encore à identifier vendredi soir, il a confirmé qu'elle était de nationalité russe. Moscou avait fait état d'une victime russe --une femme d'une cinquantaine d'années domiciliée en Italie--, ce que Tunis n'avait pas confirmé jusque-là.

Revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), cette attaque contre le principal musée du pays, sans précédent depuis la révolution de 2011, a coûté la vie à 20 touristes étrangers et un policier tunisien.

Les deux auteurs de l'attentat, deux jeunes Tunisiens qui ont été tués par la police peu après l'attaque, avaient été formés au maniement des armes en Libye selon le gouvernement.

"Tous les corps ont été identifiés, nous sommes en train de les rapatrier", a déclaré Naoufel Somrani, directeur des services d'urgences du ministère de la Santé.Alors qu'une victime restait encore à identifier vendredi soir, il a confirmé qu'elle était de nationalité russe. Moscou avait fait état d'une victime russe --une femme d'une cinquantaine d'années domiciliée en Italie--, ce que Tunis n'avait pas confirmé jusque-là.Revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), cette attaque contre le principal musée du pays, sans précédent depuis la révolution de 2011, a coûté la vie à 20 touristes étrangers et un policier tunisien.Les deux auteurs de l'attentat, deux jeunes Tunisiens qui ont été tués par la police peu après l'attaque, avaient été formés au maniement des armes en Libye selon le gouvernement.