Le Chargé d'affaires émirati à Téhéran a été convoqué au ministère des Affaires étrangères iranien pour entendre "une protestation ferme contre les propos irresponsables et insultants tenus par un conseiller" du gouvernement émirati, écrit Isna, en citant le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Ghassemi.

Isna ne précise pas le nom dudit conseiller ni par quel canal il a tenu ses propos.

Téhéran a averti le Chargé d'affaires émirati qu'aux yeux des autorités iraniennes, "la responsabilité du gouvernement émirati" serait engagée "pour tout soutien flagrant au terrorisme affiché par des individus [qui lui sont] liés".

Selon un bilan officiel, 29 personnes ont été tuées à Ahvaz, capitale de la province du Khouzestan, dans le sud-ouest de l'Iran par un commando de quatre hommes ayant ouvert le feu samedi matin sur la foule qui assistait à un défilé militaire.

Téhéran accuse un mouvement séparatiste arabe soutenu par un "petit État" du Golfe allié des États-Unis d'avoir commis cet acte "terroriste".

Le Chargé d'affaires émirati à Téhéran a été convoqué au ministère des Affaires étrangères iranien pour entendre "une protestation ferme contre les propos irresponsables et insultants tenus par un conseiller" du gouvernement émirati, écrit Isna, en citant le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Ghassemi.Isna ne précise pas le nom dudit conseiller ni par quel canal il a tenu ses propos.Téhéran a averti le Chargé d'affaires émirati qu'aux yeux des autorités iraniennes, "la responsabilité du gouvernement émirati" serait engagée "pour tout soutien flagrant au terrorisme affiché par des individus [qui lui sont] liés". Selon un bilan officiel, 29 personnes ont été tuées à Ahvaz, capitale de la province du Khouzestan, dans le sud-ouest de l'Iran par un commando de quatre hommes ayant ouvert le feu samedi matin sur la foule qui assistait à un défilé militaire.Téhéran accuse un mouvement séparatiste arabe soutenu par un "petit État" du Golfe allié des États-Unis d'avoir commis cet acte "terroriste".