Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, il s'agit "probablement" de Tunisiens. Ni le Premier ministère ni le ministère de l'Intérieur n'ont donné d'autres indications sur ces deux individus.

Le Premier ministre a aussi fait état de deux ou trois complices possibles. Dix-neuf personnes -17 touristes et deux Tunisiens- sont mortes dans l'attaque à l'arme automatique survenue mercredi contre le musée du Bardo.

L'attaque, qui a duré environ quatre heures, n'a pas été encore revendiquée. Selon le Premier ministre, les assaillants ont ouvert le feu sur les touristes alors qu'ils descendaient de leur bus et ont ensuite été pourchassés dans les couloirs du musée.

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, il s'agit "probablement" de Tunisiens. Ni le Premier ministère ni le ministère de l'Intérieur n'ont donné d'autres indications sur ces deux individus. Le Premier ministre a aussi fait état de deux ou trois complices possibles. Dix-neuf personnes -17 touristes et deux Tunisiens- sont mortes dans l'attaque à l'arme automatique survenue mercredi contre le musée du Bardo. L'attaque, qui a duré environ quatre heures, n'a pas été encore revendiquée. Selon le Premier ministre, les assaillants ont ouvert le feu sur les touristes alors qu'ils descendaient de leur bus et ont ensuite été pourchassés dans les couloirs du musée.