"Une femme est décédée et d'autres personnes ont été blessées, certaines souffrant de blessures très graves", a annoncé l'agence de presse Press Association, citant un médecin de l'hôpital St Thomas. Trois éléves français du lycée Saint-Joseph de Concarneau figurent parmi les blessés, a indique ministre français des Affaires étrangères. Le président François Hollande a exprimé la solidarité et le soutien de la France aux Britanniques.

Le bilan s'élève désormais à quatre personnes décédées, dont le policier blessé plus tôt dans la journée et l'assaillant présumé. Il y aurait également une vingtaine de blessés, a annoncé la police londonienne.

Attaque qualifiée de "terroriste"

"L'enquête a été confiée au commandement anti-terroriste" et des "policiers supplémentaires seront déployés ce (mercredi) soir" dans les rues de Londres, a ajouté le commandant, appelant la population à la vigilance.

L'attaque, que Scotland Yard à qualifiée de "terroriste jusqu'à preuve du contraire", a eu lieu en début d'après-midi devant le Parlement de Westminster, en plein coeur de Londres, où la Première ministre Theresa May venait de s'exprimer devant les députés.

Selon plusieurs témoins, l'assaillant présumé a d'abord renversé plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben, attraction touristique majeure de la capitale britannique.

"Au moins dix personnes ont été soignées sur Westminster Bridge", ont annoncé les services ambulanciers de Londres. Une femme, qui a sauté dans la Tamise pour échapper au véhicule, a été repêchée grièvement blessée, selon plusieurs médias.

Les télévisions britanniques ont par ailleurs diffusé des images d'une voiture emboutie sur les barrières latérales de sécurité du pont de Westminster juste devant le parlement et Big Ben. Les images montraient au moins deux personnes allongées par terre et soignées sur le pont, fermé à la circulation. La station de métro de Westminster a été fermée, a annoncé un porte-parole de la régie Transport for London.

Référendum: les débats supendus au Parlement écossais

Le parlement régional écossais a suspendu l'examen de la motion devant autoriser la Première ministre Nicola Sturgeon à demander au gouvernement britannique la tenue d'un référendum d'indépendance, suite à l'attaque terroriste à Londres.

"Notre parlement soeur a connu un grave incident. C'est pour cette raison que nous suspendons l'examen et nous allons reprendre les débats en temps voulu", a déclaré le président du parlement écossais, Ken Macintosh, devant les députés.

Une vidéo de Reuters:

Pas de mesures complémentaires de sécurité au parlement fédéral belge

Le parlement fédéral n'a pas prévu de prendre des mesures de sécurité complémentaires à la suite de l'attaque commise à Londres, a indiqué la porte-parole du président de la Chambre, Siegfried Bracke. La situation est toutefois suivie de près.

Depuis le passage au niveau 3 de menace, les bâtiments qui abritent la Chambre et le Sénat font déjà l'objet de mesures de sécurité renforcées.

"Une femme est décédée et d'autres personnes ont été blessées, certaines souffrant de blessures très graves", a annoncé l'agence de presse Press Association, citant un médecin de l'hôpital St Thomas. Trois éléves français du lycée Saint-Joseph de Concarneau figurent parmi les blessés, a indique ministre français des Affaires étrangères. Le président François Hollande a exprimé la solidarité et le soutien de la France aux Britanniques.Le bilan s'élève désormais à quatre personnes décédées, dont le policier blessé plus tôt dans la journée et l'assaillant présumé. Il y aurait également une vingtaine de blessés, a annoncé la police londonienne. "L'enquête a été confiée au commandement anti-terroriste" et des "policiers supplémentaires seront déployés ce (mercredi) soir" dans les rues de Londres, a ajouté le commandant, appelant la population à la vigilance.L'attaque, que Scotland Yard à qualifiée de "terroriste jusqu'à preuve du contraire", a eu lieu en début d'après-midi devant le Parlement de Westminster, en plein coeur de Londres, où la Première ministre Theresa May venait de s'exprimer devant les députés.Selon plusieurs témoins, l'assaillant présumé a d'abord renversé plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben, attraction touristique majeure de la capitale britannique."Au moins dix personnes ont été soignées sur Westminster Bridge", ont annoncé les services ambulanciers de Londres. Une femme, qui a sauté dans la Tamise pour échapper au véhicule, a été repêchée grièvement blessée, selon plusieurs médias.Les télévisions britanniques ont par ailleurs diffusé des images d'une voiture emboutie sur les barrières latérales de sécurité du pont de Westminster juste devant le parlement et Big Ben. Les images montraient au moins deux personnes allongées par terre et soignées sur le pont, fermé à la circulation. La station de métro de Westminster a été fermée, a annoncé un porte-parole de la régie Transport for London.Une vidéo de Reuters: