Le lanceur, avec à son bord deux satellites de télécommunications Horizons 3e et Azerspace-2/Intelsat 38, s'est élevé verticalement durant environ 13 secondes traversant la nuit guyanaise avant de s'orienter vers l'Est.

La mission d'Ariane 5 ECA qui doit durer un peu plus de 42 minutes vise à mettre sur orbite Horizons 3e pour Intelsat et son partenaire SKY Perfect JSAT Corporation et Azerspace-2/Intelsat 38 pour Azercosmos et Intelsat.

Un peu plus de 28 minutes après son décollage, il est prévu que la fusée se sépare du satellite Horizons 3e d'une masse de 6.441 kg au décollage.

La mise en orbite du satellite Azerspace-2/Intelsat 38 d'une masse de 3500 kg au décollage est prévue un peu plus de 42 minutes après le décollage d'Ariane.

La fusée devait initialement partir à 18h53 locales (23h53 mardi à Paris) mais un signal rouge avait interrompu la chronologie 1 mn et 34 s avant la fin du décompte. La chronologie avait ensuite repris à H moins 7 minutes à 19h31 locales ( 0 h 31 mercredi à Paris), la fenêtre de tir étant de 45 minutes

Le lanceur, avec à son bord deux satellites de télécommunications Horizons 3e et Azerspace-2/Intelsat 38, s'est élevé verticalement durant environ 13 secondes traversant la nuit guyanaise avant de s'orienter vers l'Est. La mission d'Ariane 5 ECA qui doit durer un peu plus de 42 minutes vise à mettre sur orbite Horizons 3e pour Intelsat et son partenaire SKY Perfect JSAT Corporation et Azerspace-2/Intelsat 38 pour Azercosmos et Intelsat. Un peu plus de 28 minutes après son décollage, il est prévu que la fusée se sépare du satellite Horizons 3e d'une masse de 6.441 kg au décollage. La mise en orbite du satellite Azerspace-2/Intelsat 38 d'une masse de 3500 kg au décollage est prévue un peu plus de 42 minutes après le décollage d'Ariane. La fusée devait initialement partir à 18h53 locales (23h53 mardi à Paris) mais un signal rouge avait interrompu la chronologie 1 mn et 34 s avant la fin du décompte. La chronologie avait ensuite repris à H moins 7 minutes à 19h31 locales ( 0 h 31 mercredi à Paris), la fenêtre de tir étant de 45 minutes