Lancé en 2013, ce site est décrit par la presse française comme le visage du djihadisme français.

Vendredi, Anonymous avait annoncé vouloir passer à l'offensive envers les radicaux islamistes après les attaques sanglantes survenues cette semaine à Paris. Moins de 24 heures plus tard, celui-ci revendique donc sa première intervention cybernétique anti-djihadiste.

Lancé en 2013, ce site est décrit par la presse française comme le visage du djihadisme français. Vendredi, Anonymous avait annoncé vouloir passer à l'offensive envers les radicaux islamistes après les attaques sanglantes survenues cette semaine à Paris. Moins de 24 heures plus tard, celui-ci revendique donc sa première intervention cybernétique anti-djihadiste.