Ils ne veulent plus discuter de l'enquête sur les contacts présumés de leur client avec les Russes, indiquait The New York Times. Cette décision pourrait signifier que M.Flynn a décidé de collaborer avec les limiers chargés de l'enquête sur une éventuelle immersion russe dans la campagne présidentielle américaine.

L'équipe d'avocats de Michael Flynn travaillait en étroite collaboration avec la Maison Blanche depuis le début de l'enquête mais c'est à présent terminé. Selon Jay Sekulov, un avocat de Donald Trump, cette évolution "n'est pas inattendue" et cela ne signifie pas nécessairement que Michael Flynn a décidé de collaborer avec la commission d'enquête contre le président.

Un accord avec les enquêteurs ?

D'après le NY Times et la chaîne CNBC, M. Flynn voudrait conclure un accord avec le procureur Robert Mueller. Si les avocats de M. Flynn continuent à échanger des informations avec ceux de Trump, il pourrait y avoir conflit d'intérêt.

Michael Flynn avait dû quitter son poste 23 jours seulement après son entrée en fonction quand il est apparu qu'il avait menti à propos de ses contacts avec l'ambassadeur russe à Washington, Sergei Kislyak.

Ils ne veulent plus discuter de l'enquête sur les contacts présumés de leur client avec les Russes, indiquait The New York Times. Cette décision pourrait signifier que M.Flynn a décidé de collaborer avec les limiers chargés de l'enquête sur une éventuelle immersion russe dans la campagne présidentielle américaine.L'équipe d'avocats de Michael Flynn travaillait en étroite collaboration avec la Maison Blanche depuis le début de l'enquête mais c'est à présent terminé. Selon Jay Sekulov, un avocat de Donald Trump, cette évolution "n'est pas inattendue" et cela ne signifie pas nécessairement que Michael Flynn a décidé de collaborer avec la commission d'enquête contre le président. D'après le NY Times et la chaîne CNBC, M. Flynn voudrait conclure un accord avec le procureur Robert Mueller. Si les avocats de M. Flynn continuent à échanger des informations avec ceux de Trump, il pourrait y avoir conflit d'intérêt. Michael Flynn avait dû quitter son poste 23 jours seulement après son entrée en fonction quand il est apparu qu'il avait menti à propos de ses contacts avec l'ambassadeur russe à Washington, Sergei Kislyak.