L'agence onusienne atteste notamment que l'Iran n'avait début novembre pas enrichi d'uranium à des degrés prohibés ni constitué de stocks illégaux. Ce satisfecit, attendu, intervient alors que Washington a achevé le 5 novembre de rétablir les sanctions que les Etats-Unis avaient levées conformément à l'accord, dont Donald Trump s'est unilatéralement désengagé en mai.

L'agence onusienne atteste notamment que l'Iran n'avait début novembre pas enrichi d'uranium à des degrés prohibés ni constitué de stocks illégaux. Ce satisfecit, attendu, intervient alors que Washington a achevé le 5 novembre de rétablir les sanctions que les Etats-Unis avaient levées conformément à l'accord, dont Donald Trump s'est unilatéralement désengagé en mai.