Le camp de concentration d'Auschwitz doit sa réputation atroce aux chambres à gaz, mais aussi aux expériences médicales sur les prisonniers effectuées par le docteur Josef Mengele et son équipe. Le médecin liégeois, Hans Delmotte (1917-1945) en faisait également partie. Le nom surgit dans pratiquement toutes les études académiques et journalistiques consacrées aux pratiques des médecins SS. Il y a des pages Wikipédia consacrées à Delmotte en allemand, en anglais et en suédois, mais pas en français ou en néerlandais. Il est inconnu en Belgique. Même les meilleurs historiens belges spécialisés dans la Deuxième Guerre mondiale ne le connaissent pas. Cette méconnaissance illustre l'assertion du nouveau livre de l'historien Lieven Saerens : que le grand public ne réalise toujours pas l'implication parfois importante des Belges dans la persécution des juifs.
...