Cette conférence, organisée conjointement par l'Union européenne et l'Afghanistan, avait pour but de renouveler le soutien politique et financier de la communauté internationale pour permettre à l'Afghanistan de continuer son travail de reconstruction. Le montant de 15,2 milliards de dollars, annoncé par M. Mimica sous les applaudissements des participants, est légèrement en baisse par rapport à ce qui avait été promis il y a quatre ans à Tokyo (16 milliards de dollars). L'Afghanistan dépend dans une très large part (80%) de l'aide internationale. Neven Mimica a cependant salué un montant "remarquable, impressionnant".

L'aide décidée mercredi par 70 pays et 30 organisations internationales doit permettre de financer la consolidation des structures étatiques et l'éducation, de créer de l'emploi, d'assoir la présence des femmes dans la vie publique ou encore de stopper la fuite des cerveaux. Ces 15,2 milliards de dollars concernent uniquement la coopération civile. La communauté internationale s'était aussi engagée sur un soutien militaire en juillet, lors du sommet de Varsovie. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry était présent mercredi à la conférence de Bruxelles. Il a appelé les talibans à sceller une paix "honorable" avec le gouvernement de Kaboul.

Cette conférence, organisée conjointement par l'Union européenne et l'Afghanistan, avait pour but de renouveler le soutien politique et financier de la communauté internationale pour permettre à l'Afghanistan de continuer son travail de reconstruction. Le montant de 15,2 milliards de dollars, annoncé par M. Mimica sous les applaudissements des participants, est légèrement en baisse par rapport à ce qui avait été promis il y a quatre ans à Tokyo (16 milliards de dollars). L'Afghanistan dépend dans une très large part (80%) de l'aide internationale. Neven Mimica a cependant salué un montant "remarquable, impressionnant". L'aide décidée mercredi par 70 pays et 30 organisations internationales doit permettre de financer la consolidation des structures étatiques et l'éducation, de créer de l'emploi, d'assoir la présence des femmes dans la vie publique ou encore de stopper la fuite des cerveaux. Ces 15,2 milliards de dollars concernent uniquement la coopération civile. La communauté internationale s'était aussi engagée sur un soutien militaire en juillet, lors du sommet de Varsovie. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry était présent mercredi à la conférence de Bruxelles. Il a appelé les talibans à sceller une paix "honorable" avec le gouvernement de Kaboul.