"Le Parking Day est un moyen de susciter l'expérimentation et la réflexion en reconquérant les parcelles privatisées par le stationnement et en leur rendant temporairement une fonction d'espace public. Le public a été très réceptif durant l'action de ce vendredi et il y a une certaine adhésion à la démarche et un dialogue qui s'est installé", a expliqué Pierre Titeux. Initié en 2005 à San Francisco, le Parking Day connaîtra des milliers d'actions semblables dans plusieurs dizaines de pays à travers le monde le 20 septembre. Organisé depuis quatre ans en Belgique, l'événement rassemble une vingtaine d'actions menées à Bruxelles et à travers la Wallonie. "Plus de 70% de l'espace sont utilisés par les voitures en milieu urbain, ce qui contribue à la dégradation de la qualité de vie en ville", ajoute l'attaché de presse d'IEW. Inter-Environnement Wallonie, qui coordonne l'événement, souligne qu'il s'agit avant tout d'une démarche citoyenne. (Belga)

"Le Parking Day est un moyen de susciter l'expérimentation et la réflexion en reconquérant les parcelles privatisées par le stationnement et en leur rendant temporairement une fonction d'espace public. Le public a été très réceptif durant l'action de ce vendredi et il y a une certaine adhésion à la démarche et un dialogue qui s'est installé", a expliqué Pierre Titeux. Initié en 2005 à San Francisco, le Parking Day connaîtra des milliers d'actions semblables dans plusieurs dizaines de pays à travers le monde le 20 septembre. Organisé depuis quatre ans en Belgique, l'événement rassemble une vingtaine d'actions menées à Bruxelles et à travers la Wallonie. "Plus de 70% de l'espace sont utilisés par les voitures en milieu urbain, ce qui contribue à la dégradation de la qualité de vie en ville", ajoute l'attaché de presse d'IEW. Inter-Environnement Wallonie, qui coordonne l'événement, souligne qu'il s'agit avant tout d'une démarche citoyenne. (Belga)