L'animal représenté pourrait être une tortue, un poisson ou même un perroquet, selon les spectateurs, mais l'artiste auteur de ce ballon géant, Patricia Piccinini, refuse de trancher.

"Skywhale" (la baleine dans le ciel) est une oeuvre sur "l'étonnement et la nature", a déclaré cette artiste réputée, dont le travail a été exposé à la Biennale de Venise et au Victoria et Albert Museum de Londres.

"C'est conçu pour inspirer un sentiment d'étonnement en provoquant la question 'qu'est ce que c'est?' ", a-t-elle déclaré à la télévision ABC.

Longue de 34 mètres et haute de 23, la Skywhale est deux fois plus grande que les aérostats traditionnels. Elle a nécessité sept mois de travail, avec une équipe de 16 personnes, et 3,5 km de tissu.

Fabriquée à Bristol (Grande-Bretagne), l'oeuvre a coûté 172.000 dollars australiens (133.000 euros), ce qui a provoqué plusieurs réactions indignées sur les réseaux sociaux.

Le ballon prendra son envol au-dessus de Canberra lundi.

L'animal représenté pourrait être une tortue, un poisson ou même un perroquet, selon les spectateurs, mais l'artiste auteur de ce ballon géant, Patricia Piccinini, refuse de trancher. "Skywhale" (la baleine dans le ciel) est une oeuvre sur "l'étonnement et la nature", a déclaré cette artiste réputée, dont le travail a été exposé à la Biennale de Venise et au Victoria et Albert Museum de Londres. "C'est conçu pour inspirer un sentiment d'étonnement en provoquant la question 'qu'est ce que c'est?' ", a-t-elle déclaré à la télévision ABC. Longue de 34 mètres et haute de 23, la Skywhale est deux fois plus grande que les aérostats traditionnels. Elle a nécessité sept mois de travail, avec une équipe de 16 personnes, et 3,5 km de tissu. Fabriquée à Bristol (Grande-Bretagne), l'oeuvre a coûté 172.000 dollars australiens (133.000 euros), ce qui a provoqué plusieurs réactions indignées sur les réseaux sociaux. Le ballon prendra son envol au-dessus de Canberra lundi.