C'est la première fois qu'un premier ministre belge en poste devient papa, l'occasion idéale pour Sven De Leijer de mesurer la générosité de nos politiques. Il faut dire que le résultat, entre Maggie De Block qui s'étonne du prix élevé d'un boudin en forme de chien, Kris Peeters qui n'a pas un sou en poche (ni même de carte bancaire) et Didier Reynders qui affirme qu'il se chargera lui-même d'acheter un cadeau à son ancien rival, est plutôt drôle.

C'est la première fois qu'un premier ministre belge en poste devient papa, l'occasion idéale pour Sven De Leijer de mesurer la générosité de nos politiques. Il faut dire que le résultat, entre Maggie De Block qui s'étonne du prix élevé d'un boudin en forme de chien, Kris Peeters qui n'a pas un sou en poche (ni même de carte bancaire) et Didier Reynders qui affirme qu'il se chargera lui-même d'acheter un cadeau à son ancien rival, est plutôt drôle.