Le groupe Ogilvy, qui collabore d'habitude avec les plus grandes marques, a également donné des conseils en communication à des SDF parisiens. Le but affiché d'Ogilvy était de recréer un lien entre les passants et les sans-abri en leur dessinant de nouvelles pancartes, plus attractives.

L'idée des communicants d'Ogilvy est simple : écrire sur des pancartes en carton "Give me" ou "Donnez-moi" suivi d'un dessin fait de fentes où les passants peuvent introduire des pièces : un toit, une assiette, un lit...

Le spot disponible sur YouTube depuis deux jours comptabilise plus de 15.000 vues, mais le buzz espéré n'est pas au rendez-vous. Le baromètre de satisfaction YouTube est dans le rouge et les commentaires laissés par les internautes sont majoritairement négatifs. La communication charitable ne fait donc visiblement pas l'unanimité.

Astrid Thins (stg)

Le groupe Ogilvy, qui collabore d'habitude avec les plus grandes marques, a également donné des conseils en communication à des SDF parisiens. Le but affiché d'Ogilvy était de recréer un lien entre les passants et les sans-abri en leur dessinant de nouvelles pancartes, plus attractives.L'idée des communicants d'Ogilvy est simple : écrire sur des pancartes en carton "Give me" ou "Donnez-moi" suivi d'un dessin fait de fentes où les passants peuvent introduire des pièces : un toit, une assiette, un lit... Le spot disponible sur YouTube depuis deux jours comptabilise plus de 15.000 vues, mais le buzz espéré n'est pas au rendez-vous. Le baromètre de satisfaction YouTube est dans le rouge et les commentaires laissés par les internautes sont majoritairement négatifs. La communication charitable ne fait donc visiblement pas l'unanimité. Astrid Thins (stg)