Abraham Lincoln a écrit ce document quelques semaines avant d'être abattu par un militant sudiste en avril 1865. Il avait été élu 16e président des Etats-Unis en 1860, ce qui avait entraîné la sécession de l'Union de plusieurs Etats du sud du pays, puis quatre années de guerre civile (1861-1865). Lincoln est investi pour un second mandat en 1865, alors que se profile la victoire du Nord et le rétablissement de l'Union. Il est tué un mois après la prestation de serment.

Sa signature est facilement reconnaissable sur le manuscrit. L'écriture est grande car le document était destiné au fils âgé de 10 ans de John Usher, son ministre de l'Intérieur. La famille a conservé le manuscrit pendant un siècle et demi.

Le document a également une grande valeur historique. Plusieurs passages-clés font partie des principaux discours de l'histoire des Etats-Unis, immortalisés au Lincoln Memorial de Washington. Il s'agit de la fin du discours prononcé lors de son investiture pour un second mandat.