Chris Verschueren est le gérant d'une friterie à Kastel dans l'est de la Flandres. En cuisant des frites pendant 83 heures, il espère battre le record du monde établi en 1987. A l'époque, un Britannique avait cuit pendant 72 heures l'équivalent de 15.000 portions de frites. Chris Verschueren souhaite vendre encore plus de paquets et espère bien figurer dans le Livre du Guinness des Records.

Les paquets de frites seront vendus un euro chacun. La moitié de la somme récoltée servira à couvrir les frais, tandis que l'autre moitié sera versée au campus Pellenberg de l'hôpital universitaire de Louvain qui se bat au quotidien pour améliorer la qualité de vie des enfants malades. Chris Verschueren a, en effet, un fils de cinq ans atteint d'hémiplégie, paralysie totale ou partielle du corps, depuis sa naissance. C'est pour lui qu'il se lance ce défi, afin de permettre au centre Pellenberg de poursuivre ses recherches.

La friterie du candidat ne comptant que 24 places assises, une tente avec une capacité de 100 places sera érigée devant son commerce. Chris Verschueren est déterminé: "J'ai pris un huissier de justice et je suis assisté par ma femme infirmière, un ergothérapeute et deux kinésithérapeutes. Rester éveillé des jours n'est pas un problème pour moi. La semaine dernière, j'ai travaillé du jeudi soir au dimanche soir en ne dormant que trois heures maximum."

Le Vif.be, avec Belga

Chris Verschueren est le gérant d'une friterie à Kastel dans l'est de la Flandres. En cuisant des frites pendant 83 heures, il espère battre le record du monde établi en 1987. A l'époque, un Britannique avait cuit pendant 72 heures l'équivalent de 15.000 portions de frites. Chris Verschueren souhaite vendre encore plus de paquets et espère bien figurer dans le Livre du Guinness des Records. Les paquets de frites seront vendus un euro chacun. La moitié de la somme récoltée servira à couvrir les frais, tandis que l'autre moitié sera versée au campus Pellenberg de l'hôpital universitaire de Louvain qui se bat au quotidien pour améliorer la qualité de vie des enfants malades. Chris Verschueren a, en effet, un fils de cinq ans atteint d'hémiplégie, paralysie totale ou partielle du corps, depuis sa naissance. C'est pour lui qu'il se lance ce défi, afin de permettre au centre Pellenberg de poursuivre ses recherches. La friterie du candidat ne comptant que 24 places assises, une tente avec une capacité de 100 places sera érigée devant son commerce. Chris Verschueren est déterminé: "J'ai pris un huissier de justice et je suis assisté par ma femme infirmière, un ergothérapeute et deux kinésithérapeutes. Rester éveillé des jours n'est pas un problème pour moi. La semaine dernière, j'ai travaillé du jeudi soir au dimanche soir en ne dormant que trois heures maximum." Le Vif.be, avec Belga