Ils étaient 45.000 Catalans à manifester jeudi à Bruxelles. La veille, tous les hôtels de la capitale étaient complets. Mais le secteur touristique non bruxellois semble aussi avoir tiré profit de leur présence en Belgique, bien que cela ne soit pas perceptible partout. A Anvers par exemple, le secteur hôtelier n'a pas remarqué le moindre effet.

A Bruges, où le ministre-président catalan destitué Carles Puigdemont avait donné samedi dernier le coup d'envoi de sa campagne électorale, la situation est tout autre. D'après les hôtels locaux, le taux d'occupation dans les établissements de classe moyenne s'est rapproché ces derniers jours des 100%, dont 50 à même 75% de Catalans. Ils sont restés plusieurs nuits à Bruges, ce qui est une très bonne affaire alors que les milieux de semaine sont souvent calmes, y explique-t-on. Les auberges de jeunesse étaient, elles, remplies presque à 100% de Catalans, semble-t-il.

De nombreux Catalans devraient encore faire un petit détour par la Venise du Nord dans les jours à venir.

Ils étaient 45.000 Catalans à manifester jeudi à Bruxelles. La veille, tous les hôtels de la capitale étaient complets. Mais le secteur touristique non bruxellois semble aussi avoir tiré profit de leur présence en Belgique, bien que cela ne soit pas perceptible partout. A Anvers par exemple, le secteur hôtelier n'a pas remarqué le moindre effet.A Bruges, où le ministre-président catalan destitué Carles Puigdemont avait donné samedi dernier le coup d'envoi de sa campagne électorale, la situation est tout autre. D'après les hôtels locaux, le taux d'occupation dans les établissements de classe moyenne s'est rapproché ces derniers jours des 100%, dont 50 à même 75% de Catalans. Ils sont restés plusieurs nuits à Bruges, ce qui est une très bonne affaire alors que les milieux de semaine sont souvent calmes, y explique-t-on. Les auberges de jeunesse étaient, elles, remplies presque à 100% de Catalans, semble-t-il.De nombreux Catalans devraient encore faire un petit détour par la Venise du Nord dans les jours à venir.