Un bilan provisoire faisait état de cinq morts. Une femme emportée par un torrent samedi dans la ville de Boulder a été la dernière victime enregistrée, ont annoncé les autorités locales. Jeudi, les secouristes avaient retrouvé trois corps, et vendredi un quatrième dans le comté de Boulder. "Il est possible qu'il y ait davantage de pertes humaines, a déclaré à la presse le shérif du comté de Boulder, Joe Pelle, mais "avec une armée de volontaires et des secours aériens nous espérons atteindre tout le monde dès que possible". Des renforts étaient attendus alors que le président Barack Obama a décrété l'état d'urgence dans le Colorado et ordonné l'envoi de secouristes et de moyens supplémentaires pour assister les autorités locales. Mais les autorités ont averti qu'il faudrait plusieurs jours aux secours avant d'accéder aux zones les plus isolées. De plus, les pluies diluviennes devraient continuer à tomber "pendant plusieurs jours encore", ont averti les météorologistes. Les efforts des sauveteurs étaient entravés par la destruction de nombreuses tours de communication de téléphonie mobile. De même les coupures d'électricité étaient très nombreuses alors que des rues s'étaient transformées en torrents. Environ 350 personnes étaient portées disparues dans le seul comté de Larimer, d'où près d'un demi-millier d'habitants avaient déjà été évacués, a indiqué le bureau du shérif. (Belga)

Un bilan provisoire faisait état de cinq morts. Une femme emportée par un torrent samedi dans la ville de Boulder a été la dernière victime enregistrée, ont annoncé les autorités locales. Jeudi, les secouristes avaient retrouvé trois corps, et vendredi un quatrième dans le comté de Boulder. "Il est possible qu'il y ait davantage de pertes humaines, a déclaré à la presse le shérif du comté de Boulder, Joe Pelle, mais "avec une armée de volontaires et des secours aériens nous espérons atteindre tout le monde dès que possible". Des renforts étaient attendus alors que le président Barack Obama a décrété l'état d'urgence dans le Colorado et ordonné l'envoi de secouristes et de moyens supplémentaires pour assister les autorités locales. Mais les autorités ont averti qu'il faudrait plusieurs jours aux secours avant d'accéder aux zones les plus isolées. De plus, les pluies diluviennes devraient continuer à tomber "pendant plusieurs jours encore", ont averti les météorologistes. Les efforts des sauveteurs étaient entravés par la destruction de nombreuses tours de communication de téléphonie mobile. De même les coupures d'électricité étaient très nombreuses alors que des rues s'étaient transformées en torrents. Environ 350 personnes étaient portées disparues dans le seul comté de Larimer, d'où près d'un demi-millier d'habitants avaient déjà été évacués, a indiqué le bureau du shérif. (Belga)