Les trois camionneurs népalais ont été jugé par un tribunal du district de Kullu, dans l'Etat de l'Himachal Pradesh qui les a condamné à 20 ans de prison. La victime, âgée de 30 ans, avait été prise en stop par un poids lourd à Manali, une bourgade dans les contreforts de l'Himalaya prisée des trekkeurs et des routards, alors qu'elle cherchait en vain un taxi pour rentrer à son hôtel. Selon ses déclarations à la police, le chauffeur et deux complices l'ont emmenée dans un endroit isolé avant de la violer pendant près d'une heure. Elle avait donné une description des hommes et a également identifié le modèle de camion, ce qui a permis l'arrestation des violeurs. Ces condamnations interviennent un jour après que l'Inde a marqué le premier anniversaire du viol d'une étudiante de 23 ans, décédée de ses blessures quelques jours après, une affaire qui a attiré l'attention mondiale sur les crimes sexuels contre les femmes en Inde. Dans cette affaire, quatre des agresseurs adultes ont été condamnés à mort. Selon une étude d'un organisme professionnel publiée cette année, et contestée par le gouvernement, le nombre de touristes étrangères en Inde a chuté de 35% après le viol collectif de décembre, qui avait fait les gros titres de la presse locale et internationale. (Belga)

Les trois camionneurs népalais ont été jugé par un tribunal du district de Kullu, dans l'Etat de l'Himachal Pradesh qui les a condamné à 20 ans de prison. La victime, âgée de 30 ans, avait été prise en stop par un poids lourd à Manali, une bourgade dans les contreforts de l'Himalaya prisée des trekkeurs et des routards, alors qu'elle cherchait en vain un taxi pour rentrer à son hôtel. Selon ses déclarations à la police, le chauffeur et deux complices l'ont emmenée dans un endroit isolé avant de la violer pendant près d'une heure. Elle avait donné une description des hommes et a également identifié le modèle de camion, ce qui a permis l'arrestation des violeurs. Ces condamnations interviennent un jour après que l'Inde a marqué le premier anniversaire du viol d'une étudiante de 23 ans, décédée de ses blessures quelques jours après, une affaire qui a attiré l'attention mondiale sur les crimes sexuels contre les femmes en Inde. Dans cette affaire, quatre des agresseurs adultes ont été condamnés à mort. Selon une étude d'un organisme professionnel publiée cette année, et contestée par le gouvernement, le nombre de touristes étrangères en Inde a chuté de 35% après le viol collectif de décembre, qui avait fait les gros titres de la presse locale et internationale. (Belga)