Un incendie s'était déclaré, vers 00h30, dans une habitation de la rue Gendebien à Châtelineau. Les enfants de l'occupante, âgés de 8 et 13 ans, avaient été réveillés par des crépitements. Ils avaient pu s'extraire du bâtiment pour se rendre chez leurs grands-parents, habitant une maison voisine. A l'arrivée de la police locale de Châtelet-Aiseau-Farciennes, la mère, Sabrina L., était toujours à l'intérieur. Les inspecteurs l'ont trouvée dans le salon, avec une corde autour du cou. Grièvement brûlée sur plus de 50% du corps, la victime avait été transportée à l'hôpital militaire de Neder-over-Hembeek où elle est décédée vendredi après-midi, selon le parquet de Charleroi qui a mis l'affaire à l'instruction. Un chien renifleur avait été envoyé sur place pour déterminer les causes du sinistre. Le feu aurait pris, semble-t-il, dans un canapé. On ignore pour l'instant s'il s'agit d'un accident, d'un suicide ou d'un acte criminel. Aucune piste n'est écartée. (Belga)

Un incendie s'était déclaré, vers 00h30, dans une habitation de la rue Gendebien à Châtelineau. Les enfants de l'occupante, âgés de 8 et 13 ans, avaient été réveillés par des crépitements. Ils avaient pu s'extraire du bâtiment pour se rendre chez leurs grands-parents, habitant une maison voisine. A l'arrivée de la police locale de Châtelet-Aiseau-Farciennes, la mère, Sabrina L., était toujours à l'intérieur. Les inspecteurs l'ont trouvée dans le salon, avec une corde autour du cou. Grièvement brûlée sur plus de 50% du corps, la victime avait été transportée à l'hôpital militaire de Neder-over-Hembeek où elle est décédée vendredi après-midi, selon le parquet de Charleroi qui a mis l'affaire à l'instruction. Un chien renifleur avait été envoyé sur place pour déterminer les causes du sinistre. Le feu aurait pris, semble-t-il, dans un canapé. On ignore pour l'instant s'il s'agit d'un accident, d'un suicide ou d'un acte criminel. Aucune piste n'est écartée. (Belga)