Le centenaire de la Grande Guerre s'est clôturé à l'heure dite, le 11 novembre dernier, date anniversaire de l'Armistice signé en 1918. Sans fausse note, sous une pluie d'hommages et une cascade de moments intenses de recueillement. Rien oublié dans le flot des commémorations ? Peut-être bien que si. Un geste fort, des excuses officielles pour le sort réservé à une poignée de soldats belges : ceux que l'on appelle les fusillés " pour l'exemple ", parce qu'ils furent passés par les armes pour manquement à leur devoir, sur décision d'une justice militaire rendue dans des circonstances aussi discutables que toujours discutées.
...