Bonaparte fait un usage astucieux de tous les médias de l'époque : allocutions aux troupes, proclamations aux habitants des villes et régions occupées, articles notables dans Le Moniteur universel, le journal officiel parisien... Parallèlement à la Révolution, la presse est également montée en puissance. On voit apparaître quantité de nouveaux titres, et les tirages sont de plus en plus importants. Cette évolution n'a pas échappé à Napoléon. Il a trouvé une nouvelle arme qu'il appuie sur ses succès militaires en Italie et qu'il diffuse grâce à tous ces nouveaux supports : la propagande. Il est omniprésent dans les journaux militaires qui sont diffusés dans toutes les armées françaises et dévorés par les soldats. Ces publications ne sont pas neuves. Elles sont destinées aux troupes et regorgent de récits optimistes des événements qui se sont déroulés sur les autres fronts. Ils respirent la confiance et l'idéalisme républicains.
...