- 88 000

Des Pygmées vivent de leur pêche dans la Semliki, à l'est du Congo.
...

Des Pygmées vivent de leur pêche dans la Semliki, à l'est du Congo.La présence d'une communauté humaine sur les rives du lac Edouard est attestée par une paire d'os exhumés par des archéologues non loin de là, à Ishango. Ces ossements de provenance incertaine comportent une série d'entailles. Calendrier lunaire ? Outil d'arithmétique ? La fonction précise des artefacts d'Ishango continue d'intriguer les scientifiquesAvec l'expansion des peuplades bantoues, des vagues de migrants arrivent de l'Ouest africain pour s'installer dans le bassin du fleuve Congo. Les langues bantoues s'imposent bientôt dans la région.Les premiers royaumes organisés voient le jour. Le Katanga devient le siège du règne des Lubas, le royaume Lunda s'étend entre l'actuelle province du Katanga et l'Angola, tandis que les rois du Kongo exercent leur emprise sur la région où le fleuve Congo se jette dans l'océan Atlantique.Les Kongos font connaissance avec le navigateur portugais Diego Cão, le tout premier Européen qui s'aventure à remonter le Congo.L'ouest du bassin congolais est désormais un pôle de la traite triangulaire reliant l'Europe, l'Amérique et l'Afrique. Les marchands portugais, britanniques et néerlandais y négocient des esclaves et des matières premières telles que le cuivre ou l'ivoire contre des textiles, des perles ou de la poudre importés d'Europe.Le roi kongo Nzinga Mbemba instaure le catholicisme comme religion d'Etat et se fait baptiser sous le nom d'Alphonse Ier. Les échanges commerciaux et culturels s'intensifient entre le Kongo et les marchands et missionnaires portugais.Expansion des empires Lunda et Luba, qui annexent de vastes territoires à l'est et au sud du Congo.Des marchands arabo-swahilis s'imposent dans le Congo oriental. Tippo Tip, de son vrai nom Hamed bin Mohammed el Marjebi, le plus puissant d'entre eux, bâtit un véritable empire commercial qui occupera une place centrale dans la traite négrière avec les marchés du Moyen-Orient et de l'Asie.A son retour d'un voyage d'étude en Grèce, le prince héritier Léopold de Belgique rapporte une stèle de marbre du Parthénon sur laquelle il fait graver ces mots : " Il faut à la Belgique une colonie. "Le journaliste britannique Henry Morton Stanley est le premier Européen à explorer tout le cours du fleuve Congo.Pour le compte du roi Léopold II, Stanley repart au Congo avec pour mission de faire signer aux chefs de tribus indigènes des contrats par lesquels ils cèdent leur souveraineté au roi belge.La pose du chemin de fer entre Matadi et Kinshasa coûte la vie à des milliers d'ouvriers congolais.L'écrivain britannique E. D. Morel fait campagne contre les atrocités de l'exploitation caoutchoutière. Ses révélations suscitant beaucoup d'indignation, le rapport du diplomate britannique Roger Casement condamne les conditions de vie intolérables de l'EIC.A la conférence de Berlin, Léopold II convainc les grandes puissances européennes de lui confier le développement du bassin du Congo. Il y fondera, sous son autorité, l'Etat indépendant du Congo (EIC).L'armée de l'EIC déloge les potentats arabo-swahilis du Congo oriental.Les Batetelas se soulèvent contre l'EIC. D'autres groupes ethniques leur emboîtant le pas, le règne de Léopold II se trouve aux prises avec la résistance de plusieurs peuples indigènes.L'EIC exporte annuellement six mille tonnes de caoutchouc. L'enrôlement de force et la brutalité systématiques de cette exploitation très lucrative déciment les Congolais.Cyrille van Overbergh publie le premier tome de la collection de monographies ethnographiques africaines, qui répartit la population congolaise entre différents groupes ethniques.Le gouvernement de la colonie est transféré à l'Etat belge.Inauguration du Musée royal du Congo belge à Tervuren.La Force Publique congolaise défait l'armée allemande à Tabora, en Afrique orientale allemande.Les prêches et guérisons miraculeuses du prédicateur autoproclamé Simon Kimbangu attirent des milliers d'adeptes.La Société des Nations confie à la Belgique un mandat sur le Ruanda-Urundi, ex-colonie allemande.Le droit de posséder des terres et des habitations est accordé aux Congolais. Peu à peu émerge une classe moyenne d'" évolués " dont la pleine intégration des normes de la civilisation occidentale assure la progression dans le système colonial.Le juriste Jef Van Bilsen publie un Plan de trente ans pour l'émancipation politique de l'Afrique belge, prônant une politique d'émancipation progressive au bout duquel le peuple congolais accèderait à l'indépendance. Les autorités belges font la sourde oreille.Grugés par des taxes trop élevées et des salaires de misère, les Pende se révoltent contre le colonisateur. Les répressions de la Force Publique font plus de cinq cents morts.Une bonne part des matières premières nécessaires aux Alliés étant extraites des mines congolaises, la pression écrasante et la coercition infligées aux travailleurs causent de graves troubles sociaux. A Elisabethville, une grève des travailleurs congolais est réprimée dans le sang par le gouvernement.La mine de Shinkolobwe fournit l'uranium des deux bombes atomiques qui détruiront Hiroshima et Nagasaki (Japon), faisant 250 000 morts.A l'Exposition universelle de Bruxelles, la reconstitution d'un village congolais suscite la polémique : les figurants noirs qui animent la scène sont traités comme les attractions d'un zoo humain.Les revendications d'indépendance du Congo gagnent en ampleur. Les émeutes se multiplient dans les grandes villes du pays pour contester l'autorité belge.L'indépendance du Congo est déclarée. Une partie de l'armée congolaise se mutine et la Belgique déploie ses troupes pour protéger ses entreprises et citoyens.Avec l'appui du gouvernement belge et des milieux d'affaires, la province du Katanga déclare sa propre indépendance.Mise en service du barrage hydro-électrique d'Inga.A Kinshasa, le boxeur Mohamed Ali vainc George Foreman, champion du monde en titre des poids lourds.Au Shaba (l'ancien Katanga), deux insurrections éclatent contre la dictature de Mobutu.Etienne Tshisekedi fonde un parti d'opposition, l'Union pour la démocratie et le progrès social.Un conflit entre Mobutu et la Belgique gèle la coopération belge au développement du Zaïre.Le Premier ministre congolais Patrice Lumumba est assassiné. Le chef d'état-major de l'armée, Joseph-Désiré Mobutu, mène un premier coup d'Etat.La rébellion Simba embrase le Congo oriental. Des centaines de colons blancs sont évacués de Stanleyville par les parachutistes de l'armée belge.Le colonel Mobutu renverse le président Kasa-Vubu et prend le pouvoir.Mobutu rebaptise le pays sous le nom de Zaïre.La Conférence nationale souveraine annonce des réformes majeures du système politique et social zaïrois. Mobutu ignore complètement ses recommandations.Le génocide des Tutsis au Rwanda et les sanglantes représailles qui suivent la prise du pouvoir par le Front patriotique rwandais forcent un million de réfugiés à s'exiler dans l'est du Congo.Une commission d'enquête parlementaire confirme la responsabilité du gouvernement belge dans l'assassinat de Patrice Lumumba.La République démocratique du Congo adopte une nouvelle Constitution. Le président sortant Joseph Kabila remporte les premières élections libres depuis 1965.La RDC conclut avec la Chine le " contrat du siècle ". En échange d'investissements dans les infrastructures congolaises, les sociétés minières de Chine reçoivent l'autorisation d'extraire des matières premières du Katanga.Première guerre du Congo. Avec l'appui d'alliés rwandais, Laurent-Désiré Kabila conquiert le Zaïre et devient président. Mobutu s'exile et le pays est rebaptisé République démocratique du Congo (RDC).Début de la deuxième guerre du Congo. Le Rwanda et l'Ouganda se retournant contre leur ancien protégé Kabila, de grandes parties du Congo tombent sous la coupe des groupes rebelles.Après l'assassinat du président Kabila, son fils Joseph reprend le fauteuil présidentiel.A Bruxelles, l'activiste Théophile de Giraud peint la statue équestre de Léopold II en rouge pour dénoncer les crimes de l'histoire coloniale belge au Congo.Dans les grandes villes, la répression des manifestations contre la modification de la loi électorale, qui permettrait le maintien de Joseph Kabila au pouvoir, fait plusieurs dizaines de morts.L'Africa Museum rouvre ses portes à Tervuren. La nouvelle exposition permanente rompt avec l'histoire coloniale telle que l'ont découverte des milliers de visiteurs pendant des décennies.Felix Tshisekedi, après de nombreuses controverses et suspicions de fraude électorale, accède à la présidence.