De nombreuses traces historiques faisaient état de la présence d'un coffret caché au sein même de la Fontaine David située Place Verte, coffret contenant le coeur de Pierre David qui fut, à partir de 1798 jusqu'en 1839, année de son décès, bourgmestre de Verviers sous différents régimes. Il fut d'ailleurs le premier bourgmestre verviétois lors de la création de la Belgique.

C'est entre autre grâce à lui qu'un corps de pompiers fut créé à Verviers qui, sous son autorité, connut le retour d'une école secondaire au sein de la Ville. Il fut également à l'initiative du projet des Grandes Rames dans le quartier de Pré-Javais et c'est également à Pierre David que l'on doit le retour au calme au sein de la cité après la révolution de 1830. On lui doit aussi l'inscription "Publicité, sauvegarde du peuple", sur le fronton de l'Hôtel de Ville.

Après son décès accidentel survenu en 1839, à l'âge de 58 ans, les autorités communales décidèrent de prélever son coeur qui fut dans un premier temps conservé dans l'hôtel de Ville avant d'être placé le 25 juin 1883 au sein même de la fontaine située place Verte qui porte son nom, fontaine érigée 44 ans après sa mort.

Cette fontaine fait actuellement l'objet d'une restauration dans le cadre du projet "Verviers, ville conviviale". Depuis mi-mai, les pierres sont démontées les unes après les autres et numérotées avant restauration. Elles seront ensuite replacées afin de reconstruire à l'identique la Fontaine Pierre David qui deviendra un élément central de l'animation Place Verte.

Le 20 août dernier, dans le cadre de ce chantier, un coffret comprenant son coeur a été découvert par les ouvriers. Ce coffret, qui n'a pas été ouvert, est exposé au premier étage du Musée des Beaux-Arts située rue Renier. Il est accessible au grand public, du mercredi au dimanche (13h-17h) jusqu'au 20 septembre dans une pièce spécialement aménagée en souvenir du premier bourgmestre verviétois. Documents, photos, peinture, masque ornent les différentes vitrines de l'espace.

De nombreuses traces historiques faisaient état de la présence d'un coffret caché au sein même de la Fontaine David située Place Verte, coffret contenant le coeur de Pierre David qui fut, à partir de 1798 jusqu'en 1839, année de son décès, bourgmestre de Verviers sous différents régimes. Il fut d'ailleurs le premier bourgmestre verviétois lors de la création de la Belgique. C'est entre autre grâce à lui qu'un corps de pompiers fut créé à Verviers qui, sous son autorité, connut le retour d'une école secondaire au sein de la Ville. Il fut également à l'initiative du projet des Grandes Rames dans le quartier de Pré-Javais et c'est également à Pierre David que l'on doit le retour au calme au sein de la cité après la révolution de 1830. On lui doit aussi l'inscription "Publicité, sauvegarde du peuple", sur le fronton de l'Hôtel de Ville. Après son décès accidentel survenu en 1839, à l'âge de 58 ans, les autorités communales décidèrent de prélever son coeur qui fut dans un premier temps conservé dans l'hôtel de Ville avant d'être placé le 25 juin 1883 au sein même de la fontaine située place Verte qui porte son nom, fontaine érigée 44 ans après sa mort.Cette fontaine fait actuellement l'objet d'une restauration dans le cadre du projet "Verviers, ville conviviale". Depuis mi-mai, les pierres sont démontées les unes après les autres et numérotées avant restauration. Elles seront ensuite replacées afin de reconstruire à l'identique la Fontaine Pierre David qui deviendra un élément central de l'animation Place Verte. Le 20 août dernier, dans le cadre de ce chantier, un coffret comprenant son coeur a été découvert par les ouvriers. Ce coffret, qui n'a pas été ouvert, est exposé au premier étage du Musée des Beaux-Arts située rue Renier. Il est accessible au grand public, du mercredi au dimanche (13h-17h) jusqu'au 20 septembre dans une pièce spécialement aménagée en souvenir du premier bourgmestre verviétois. Documents, photos, peinture, masque ornent les différentes vitrines de l'espace.