Gérer les tensions linguistiques ? Le défi n'est pas neuf. On l'oublie souvent mais, dès 1939, le Parti catholique se scindait déjà : le Kristelijke Volkspartij et le Parti chrétien-social voyaient alors le jour. Deux partis distincts... mais confédérés. Après la guerre, l'heure était à la réconciliation. En 1945, un grand PSC était créé. En son sein, une aile flamande et une aile " wallonne " bénéficiaient toutefois d'une vague autonomie. Sous la présidence de l'autoritaire Théo Lefèvre (1950-1961), celle-ci se voyait cependant réduite à peau de ch...