En septembre 2019, lors d'une fouille visant à réhabiliter d'anciennes toilettes publiques en un nouveau centre communautaire, un groupe d'écoliers et de volontaires ont fait une découverte étonnante : un prestigieux bâtiment médiéval était caché, enfoui sous les toilettes abandonnées.

L'analyse d'un groupe d'experts, dirigés par l'archéologue Tim Young, a révélé qu'il s'agissait d'un édifice datant d'environ 1450. La fouille a également permis de découvrir des carreaux de sol en céramique certainement disposés en damiers, des os d'animaux et de vieux fers à cheval. Le Dr Tim Young a même trouvé un jeton de comptage qui aurait été frappé à Paris au début des années 1300.

Une demeure prestigieuse

Il ne s'agirait pas de n'importe quelle demeure. Les experts affirment qu'une personne de haut rang social y aurait vécu : "C'était une surprise de trouver un bâtiment d'un aussi grand standing", a déclaré l'archéologue en chef.

La maison, d'environ 10 mètres de long, peut en effet être considérée comme "prestigieuse" au vu du matériau employé pour construire la cheminée : la pierre de Bath. Cette pierre était peu commune à l'époque, même si on en retrouve des traces dans la cathédrale de Llandaff.

De plus, le site se trouve à proximité du château épiscopal de Llandaff, datant du 13ème siècle. Il est donc fort probable qu'un évêque, qui détenait à l'époque des droits de seigneurie, y ait habité. D'autres théories émises par les archéologues affirment qu'un gardien du manoir voisin de Llandaff ou un fonctionnaire de la cathédrale du faubourg auraient pu y vivre.

Fourrière des animaux

Si cette découverte est incroyable, ce n'est pas uniquement à cause du prestige de la demeure, mais également à cause de sa localisation. Ce lieu est historiquement connu comme étant une fourrière d'animaux, datant du début des années 1600. De plus, jamais aucune carte d'époque n'a mentionné l'existence de ce bâtiment médiéval. De quoi faire planer le mystère...

Des experts de l'Université de Cardiff et plusieurs musées nationaux sont chargés, dans les prochains mois, d'analyser les résultats des fouilles pour en apprendre plus sur cette découverte mystérieuse.