La troisième guerre anglo-afghane se termine par le traité de paix de Rawalpindi signé le 8 août 1919 entre la Grande-Bretagne et l'Afghanistan. En même temps, la puissance coloniale britannique reconnaît l'Afghanistan comme un État indépendant et souverain. Quelques jours après la signature du traité, le 19 août 1919, l'émir Amanullah Khan (1892-1960) déclare officiellement l'indépendance totale du pays vis-à-vis du régime étranger britannique. L'Empire britannique s'est battu dans trois guerres pour obtenir de l'influence et du pouvoir en Afghanistan.

Les guerres anglo-afghanes

Dès le milieu du XVIIIe siècle, la Grande-Bretagne conquiert une grande partie de l'Inde actuelle (à l'époque : l'Inde britannique). Au XIXe siècle, la Russie s'étend vers l'est et colonise une grande partie de l'Asie centrale. Entre le royaume britannique et l'Empire tsariste russe, se développe un conflit de suprématie dans la région qui dure plus d'un siècle - également connu sous le nom de "Grand Jeu".

Le terme "Afghanistan" désigne la zone tampon entre les sphères d'influence britannique et russe. Dans trois guerres anglo-afghanes la Grande-Bretagne essaye d'amener la région sous son contrôle. La première guerre anglo-afghane (1838-42) amène les troupes de l'Inde britannique au bord d'une défaite militaire. Dans une deuxième guerre anglo-afghane, les Britanniques ressayent de conquérir l'Afghanistan. La guerre affaiblit les troupes afghanes autant que le pays perd sa souveraineté en politique extérieure et reçoit le statut d'un protectorat britannique semi-autonome.

Abdur Rahman Khan, l'émir d'Afghanistan de 1880 à 1901, doit accepter un contrat bilatéral qui établit la ligne Durand, la frontière entre l'Afghanistan et l'Inde britannique. La nouvelle frontière divise la région de peuplement des Pachtounes, le groupe ethnique le plus important en Afghanistan. La frontière tracée arbitrairement fait toujours l'objet de conflits entre l'Afghanistan et le Pakistan.

Carte d'Asie 1912 © Getty Images/iStock

Le Traité de Rawalpindi

En 1907 la Russe et la Grande-Bretagne signent la convention anglo-russe concernant le règlement de frontières en Asie centrale à Saint-Pétersbourg. La Grande-Bretagne accepte une zone russe en Perse, en retour la Russie accepte le statut de l'Afghanistan en tant que protectorat britannique. En 1919 Amanullah Khan devient le nouvel émir et déclare la guerre à la Grande-Bretagne (la troisième guerre anglo-afghane). Cela se termine par le traité de Rawalpindi le 8 août 1919. Le traité prévoit le rétablissement de "la vieille amitié" entre les deux pays. L'Afghanistan doit faire des concessions à cet égard : la frontière tracée par les Britanniques en 1893 à travers la région colonisée par les Pachtounes est reconfirmée. D'abord il est interdit à l'Afghanistan d'importer des armes et de la munition par l'Inde. De plus la Grande-Bretagne cesse de verser de l'argent au gouvernement afghan.

Dans une lettre complémentaire au traité de paix de Rawalpindi, il est dit que "le traité précité et cette lettre rendent l'Afghanistan officiellement libre et indépendant dans ses affaires intérieures et extérieures". Ainsi l'Afghanistan n'est plus un protectorat britannique. Amanullah Khan déclare officiellement l'indépendance du Royaume britannique le 19 août 1919. Aujourd'hui le jour de l'indépendance est célébré comme fête nationale. Cette année l'Afghanistan commémore sa 100e année d'indépendance.

Greta Pralle

Source: bpb