Seneb était le Tyrion Lannister de l'Égypte ancienne. Comme l'un des personnages de la saga Game of Thrones, l'homme était un nain. Ce qui ne l'a pas empêché d'occuper une poste de haut fonctionnaire à la cour du pharaon vers 2500 av. J.-C.. "Un cas exceptionnel, car dans la plupart des cultures méditerranéennes, les gens avaient une image plutôt négative des nains ", dit Valérie Wyns, papyrologue. Quand un enfant naissait nain, c'était souvent considéré comme un mauvais présage. Selon Wyns, le fait que Seneb ait réussi à atteindre le sommet du pouvoir ne doit pourtant rien au hasard.
...

Seneb était le Tyrion Lannister de l'Égypte ancienne. Comme l'un des personnages de la saga Game of Thrones, l'homme était un nain. Ce qui ne l'a pas empêché d'occuper une poste de haut fonctionnaire à la cour du pharaon vers 2500 av. J.-C.. "Un cas exceptionnel, car dans la plupart des cultures méditerranéennes, les gens avaient une image plutôt négative des nains ", dit Valérie Wyns, papyrologue. Quand un enfant naissait nain, c'était souvent considéré comme un mauvais présage. Selon Wyns, le fait que Seneb ait réussi à atteindre le sommet du pouvoir ne doit pourtant rien au hasard. "En général, les personnes handicapées étaient bien acceptées dans l'Égypte ancienne. Dans des textes à visée éducative datant de cette époque, il est même stipulé qu'on ne peut stigmatiser les personnes bossues, qui boitaient ou souffraient d'autres handicaps. Tout comme nous, les Égyptiens n'admettaient pas qu'on se moque des handicaps."C'est exceptionnel ?Valérie Wyns : Eh bien, oui. En Grèce, et certainement à Rome, il y avait une véritable culture de la raillerie. Le célèbre orateur romain Cicéron a ainsi persiflé sur adversaire qui souffrait d'un trouble de la parole. Les personnes naines étaient souvent représentées de façon caricaturale, mettant l'accent sur leur tête relativement grande.Seneb a été traité avec plus de respect ?Dans sa tombe, qui a malheureusement été en grande partie pillée, nous avons trouvé une statue en calcaire de Seneb avec sa femme et ses enfants. C'est une belle scène familiale où son nanisme n'est ni déguisé ni ridiculisé.Qui était Seneb ?C'était un haut fonctionnaire à la cour du pharaon vers 2500 av. J.-C. Il était très riche. Il possédait pas moins de vingt palais et du bétail par millier. Il était également marié à une femme noble de taille normale. À la cour, il avait plusieurs titres. Il était maître des nains, ce qui prouve qu'il n'était pas le seul dans son cas, mais aussi maître du linge royal et des animaux de compagnie.Une sorte de majordome ?Être autorisé à servir le pharaon était un grand honneur. Seneb a aussi joué un rôle politique et dans la société.A-t-il grimpé les échelons par son talent ou son handicap l'a-t-il favorisé ? Je pense que ça l'a aidé. Il n'y avait pas beaucoup de personnes naines et elles avaient souvent besoin de soins médicaux spécifiques. Pourtant on retrouve un nombre disproportionné de nains qui étaient riches et qui occupaient des fonctions de gestion à la cour. Ce n'est pas une coïncidence. On peut supposer que les parents qui avaient un enfant nain, l'emmenait très jeune à la capitale où il était adopté par une famille riche et y recevait la même éducation que leurs enfants.Pourquoi les Égyptiens trouvaient-ils les nains si spéciaux ?Je pense que cela a à voir avec le dieu Bès, un dieu nain qui avait les faveurs de nombreux Égyptiens. Il protégeait la sexualité, la grossesse et la naissance. Il était aussi le dieu des femmes qui étaient souvent enterrées avec une statue le représentant. On lui associait probablement les nains d'origine humaine.Les personnes handicapées sont mieux traitées en Égypte que dans les cultures environnantes. Est-ce que c'était vrai aussi pour les femmes ?Absolument. L'Égypte, bien sûr, n'est pas une société totalement égalitaire. Mais il n'y avait pas de patriarcat. Les femmes n'avaient pas de mari comme tuteur. Elle avait le droit d'avoir des biens et de les vendre. Les divorces étaient autorisés, de sorte que les femmes n'étaient pas coincées dans un mauvais mariage.Jusqu'à il y a quelques décennies, les nains étaient présentés comme des animaux de foires. Pourquoi les Égyptiens ne sont-ils pas parvenus à transmettre leur vision positive des personnes handicapées ?Les autres peuples du pourtour de la Méditerranée trouvaient de toute façon que les Égyptiens étaient bizarres. De plus, l'Égypte n'a été incorporée à l'Empire romain qu'à partir du Ier siècle av. J.-C. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que la culture égyptienne a pu se propager vers le reste de la Méditerranée. Entre-temps, leur attitude à l'égard des nains avait changé. S'ils n'étaient pas réduits en esclavage comme à Rome, les nains avaient un rôle divertissant et officiaient, par exemple, comme danseurs ou boxeurs. À Rome, les esclaves nains étaient particulièrement prisés et par conséquent très cher. Au point d'être un véritable symbole de richesse. La demande était telle que certains marchands d'esclaves élevaient même de "faux nains" en cassant les bras et les jambes de jeunes orphelins puis en les mettant dans des petites cages pour stopper leur croissance. Les Romains les utilisaient aussi lors de combat avec des gladiateurs, tout en prenant bien soin de ne pas les blesser parce qu'un nain était un bien trop précieux que pour le laisser mourir ainsi. On peut dire que la fascination des Romains pour les nains était extrême. C'étaient de véritables stars. Mais des stars qui faisaient tout de même pitié, car ils restaient des étrangetés qui n'étaient pas considérées comme des personnes à part entière.