Géant parmi les pharaons

Pharaon d'Égypte de la XVIIIe dynastie
...

Pharaon d'Égypte de la XVIIIe dynastieS'oppose aux prêtres d'Amon de Thèbes, change son nom d'Aménophis IV en Akhenaton et construit une nouvelle capitale nommée AkhetatonNéglige les territoires égyptiens du Moyen-OrientAprès sa mort, son nom est systématiquement effacéL'explication du court intermède représenté par le culte solaire monothéiste d'Akhenaton n'est pas clair. Le pharaon se fait-il le porte-parole d'une vision de plus en plus répandue, influencé, selon les affirmations d'Ahmed Osman dans Out of Egypt (1998), par le patriarche juif Joseph? Ou agit-il de son propre chef ? Le fait-il en pleine possession de ses moyens intellectuels, conscient de la résistance de l'élite qui le déclare fou, ou est-il aveuglé par son propre bon droit? Certains égyptologues prétendent que s'il était si différent, c'est parce qu'il était en réalité une femme. Cela semble peu probable dans la mesure où il était marié avec la ravissante Néfertiti.Sous Akhenaton, la sculpture amorce également un virage vers le réalisme. Les images peu flatteuses du pharaon incitent les endocrinologues à penser que le pharaon souffrait d'acromégalie. Cette "maladie des géants" se manifeste par la taille exceptionnelle des mains, des pieds, du nez, de la mâchoire et des oreilles ainsi que par des migraines, du diabète et une tension élevée. Soit encore, il souffrait du syndrome de Marfan, un dérangement des tissus conjonctifs qui mène également au gigantisme. Serait-ce ces anomalies physiques qui l'ont conduit à des prises de position hérétiques?