Mais l'homme s'amuse de la légalité : s'il se présente aux élections, il a aussi la fibre révolutionnaire. Le 28 octobre 1922, c'est donc par une marche qu'il entend se rapprocher du pouvoir. Le but n'est pas d'opérer un coup d'Etat mais de faire monter la pression. Le succès n'est pas total mais il est réel. Dans la foulée, le roi lui donne les rênes du gouvernement. Il apparaît alors que Benito Mussolini est devenu le guide de toute l'Italie.
...