Le pouvoir, c'est dingue. Francis Balace, professeur émérite d'histoire contemporaine à l'ULiège, revient sur des siècles perturbés entre vrais dérangements, médisances et folles rumeurs.

Ce sont de drôles de zigues, ces pharaons. Ils se marient entre frères et soeurs ou entre pères et filles, s'autoproclament dieux, réduisent des dizaines de gens en esclavage pour construire des pyramides gigantesques qui leur assureront le même luxe après la mort que de leur vivant... Il faut être dérangé, non ? " Pas nécessairement, explique Marleen Reynders, égyptologue. Nous ne devons pas regarder avec des yeux d'aujourd'hui ce qui s'est passé il y a plusieurs milliers d'années. Le comportement des pharaons doit être resitué dans son contexte. Ils faisaient ce que l'on attendait d'eux pour assurer la prospérité de leur royaume. "

Hédonisme, pouvoir, trahison, persécution, meurtre, la Rome antique en souffre tout le temps et partout, de l'arène au champ de bataille en passant par la chambre à coucher de l'empereur. N'est-il pas inéluctable que ses dirigeants, même bien intentionnés, deviennent dans ces circonstances des maniaques sanguinaires ? Autre hypothèse, c'est le regard de notre époque, la dilution au fil de l'histoire, qui, à nos yeux, font d'eux des fous.

Akhenaton a été ignoré et oublié pendant trois siècles avant d'être reconnu comme un réformateur révolutionnaire. À moins que sa croisade solitaire contre l'ordre établi ne soit en soi un symptôme de folie?

Un roi qui dirige un empire mondial, conquiert des territoires, met en oeuvre des travaux grandioses et... se prend pour une vache et se met à paître? On n'y croit pas tellement cela parait fou. Pourtant, cette histoire est racontée dans la Bible. Le nom du roi? Nabuchodonosor.

Un empereur qui nomme son cheval consul doit forcément être fou. Caligula est-il le monstre pervers, sadique, décrit par les écrivains romains et si souvent incarné comme tel dans les films et les séries télé? Ou bien la haute société de son époque l'a-t-elle "chargé" pour justifier sa mise à mort?

L' empereur Néron est souvent comparé à Caligula. En matière de folie, il est vrai qu'ils se valent bien. Mais dans les deux cas, cette image négative remonte à des auteurs antiques qui les ont qualifiés de " monstrueux " peu après leur mort. Ce jugement unilatéral a été rectifié depuis lors, en particulier dans le cas de Néron.

Le roi des Huns menace à la fois l'Empire romain d'Occident et celui d'Orient. Les légions, peu mobiles, ne sont pas de taille à affronter ses archers montés sur de rapides chevaux.

Le passage de Charles VI sur le trône de France est catastrophique pour le pays. Déjà affecté par la guerre de Cent Ans, celui-ci dépend d'un homme sans caractère, violent et psychiquement dérangé.

Henri VI d'Angleterre est loin de posséder les capacités militaires de son père Henri V. Il n'est pas non plus solide mentalement, ce qui aura des conséquences désastreuses pour le pays. L'Angleterre perdra ses possessions et son pouvoir en France, Henri sera aussi entraîné dans la guerre des Deux-Roses, dont le dénouement lui sera fatal.

Vlad III Dracula est présenté en Roumanie comme le héros national, le protecteur du christianisme et l'inspiration d'un classique de l'épouvante, mais il n'était en réalité qu'un sadique traumatisé.

Jeanne de Castille est passée à la postérité sous le nom de Jeanne la Folle, la femme qui a traîné le corps de son défunt mari à travers toute l'Europe. Était-elle réellement dérangée ou la reine légitime d'Espagne a-t-elle été victime d'un complot ourdi par les hommes, avides de pouvoir, de sa famille?

Ivan le Terrible introduit l'imprimerie en Russie. On a longtemps affirmé qu'il avait ensuite totalement perdu pied, mais le fait est aujourd'hui réfuté.

Le roi Éric XIV de Suède est un homme tout en contradictions : éduqué et intelligent, ambitieux et talentueux, mais aussi arrogant, barbare et agressif. Désireux d'accroître le pouvoir de la Suède et de son royaume, il conquiert l'Estonie et est impliqué dans la brutale guerre de Sept ans avec le Danemark et la Pologne. À l'époque, Éric présente de plus en plus de signes de folie.

Ces femmes puissantes ont été éliminées par des mécanismes qui les décrivaient comme "anormales". Démentes? Cela reste à voir.