Plus de 150 militants ont bloqué les différentes entrées de la Communauté française. Des voitures et des camionnettes ont été utilisées pour fermer certains accès. "Nous avons tenu à prolonger le piquet de grève afin d'empêcher également ceux qui prennent leur service l'après-midi d'aller travailler", explique Anne-Marie Van Hooren. L'action a été un succès et aucun incident majeur n'a été signalé. Face à l'échec du dialogue social avec le gouvernement, les trois forces syndicales CGSP, CSC services publics et SLFP ont décidé de déposer un préavis de grève. Ils demandent le renforcement de l'emploi statutaire et la signature des conventions collectives, notamment pour obtenir l'alignement de la prime de fin d'année sur le fédéral. (Belga)

Plus de 150 militants ont bloqué les différentes entrées de la Communauté française. Des voitures et des camionnettes ont été utilisées pour fermer certains accès. "Nous avons tenu à prolonger le piquet de grève afin d'empêcher également ceux qui prennent leur service l'après-midi d'aller travailler", explique Anne-Marie Van Hooren. L'action a été un succès et aucun incident majeur n'a été signalé. Face à l'échec du dialogue social avec le gouvernement, les trois forces syndicales CGSP, CSC services publics et SLFP ont décidé de déposer un préavis de grève. Ils demandent le renforcement de l'emploi statutaire et la signature des conventions collectives, notamment pour obtenir l'alignement de la prime de fin d'année sur le fédéral. (Belga)