Le syndicat libéral estime pour sa part que les discussions concernant le site de Zwijndrecht doivent se poursuivre de manière professionnelle dès aujourd'hui. "Nous devons penser plus loin dans l'intérêt de la société. Les représentants du personnel doivent entamer les discussions liées à la fermeture des deux usines pilotes sur le site de Lanxess. On ignore encore quand nous nous réunirons à nouveau", a souligné le secrétaire syndical Eric Horemans (CGSLB). Entre-temps, il est apparu que l'accord, en plus de la convention sur les conditions de travail et salariales, contenait également un règlement de CCT90 sur les bonus. Selon les syndicats, une prime annuelle brute de 3.120 euros est prévue dans le cas où certaines exigences de qualité, quantité et sécurité sont remplies, ce qui ne semble pas tout à fait possible en raison de la grève, estiment les syndicats. La direction, sans confirmer, a souligné qu'il était question d'un "beau montant à quatre chiffres". 67% des travailleurs de l'entreprise ont voté jeudi en faveur de la proposition de convention collective de travail après la conclusion, mardi soir, d'un préaccord lors d'une réunion de conciliation entre direction et syndicats. Les ouvriers étaient en grève depuis sept semaines. Selon la direction, le travail devrait reprendre son cours normal d'ici une semaine. (Belga)

Le syndicat libéral estime pour sa part que les discussions concernant le site de Zwijndrecht doivent se poursuivre de manière professionnelle dès aujourd'hui. "Nous devons penser plus loin dans l'intérêt de la société. Les représentants du personnel doivent entamer les discussions liées à la fermeture des deux usines pilotes sur le site de Lanxess. On ignore encore quand nous nous réunirons à nouveau", a souligné le secrétaire syndical Eric Horemans (CGSLB). Entre-temps, il est apparu que l'accord, en plus de la convention sur les conditions de travail et salariales, contenait également un règlement de CCT90 sur les bonus. Selon les syndicats, une prime annuelle brute de 3.120 euros est prévue dans le cas où certaines exigences de qualité, quantité et sécurité sont remplies, ce qui ne semble pas tout à fait possible en raison de la grève, estiment les syndicats. La direction, sans confirmer, a souligné qu'il était question d'un "beau montant à quatre chiffres". 67% des travailleurs de l'entreprise ont voté jeudi en faveur de la proposition de convention collective de travail après la conclusion, mardi soir, d'un préaccord lors d'une réunion de conciliation entre direction et syndicats. Les ouvriers étaient en grève depuis sept semaines. Selon la direction, le travail devrait reprendre son cours normal d'ici une semaine. (Belga)