Le groupe, qui outre les sites à sa marque est aussi propriétaire de celui de vidéos en ligne YouTube, dit avoir reçu au total 3.846 demandes gouvernementales à l'échelle mondiale, visant à faire retirer 24.737 contenus. Google dit avoir accédé à ces demandes dans seulement 36% des cas. Le rapport "ne donne certainement pas une vision complète de la censure en ligne, mais il montre une tendance à la hausse inquiétante", commente Susan Infantino, une dirigeante de Google chargée des questions légales, dans un message publié sur le blog du groupe. Autre "tendance inquiétante" des quatre dernières années selon elle, "les gouvernements continuent de nous demander de retirer des contenus politiques". En Turquie, le nombre de demande de retraits d'informations s'est envolé de 966%. Google dit notamment avoir ignoré une demande de justice pour supprimer des résultats de recherche menant à des informations sur un responsable politique et des scandales sexuels, ainsi que pour retirer un blog contenant des informations sur le parti et des militants kurdes. En Russie, le nombre de requêtes a bondi de 125%, sous l'effet notamment d'une nouvelle législation restreignant l'usage d'internet. Sur 235 demandes de retrait de contenus faits à ce titre, Google dit avoir retiré 115 contenus. (Belga)

Le groupe, qui outre les sites à sa marque est aussi propriétaire de celui de vidéos en ligne YouTube, dit avoir reçu au total 3.846 demandes gouvernementales à l'échelle mondiale, visant à faire retirer 24.737 contenus. Google dit avoir accédé à ces demandes dans seulement 36% des cas. Le rapport "ne donne certainement pas une vision complète de la censure en ligne, mais il montre une tendance à la hausse inquiétante", commente Susan Infantino, une dirigeante de Google chargée des questions légales, dans un message publié sur le blog du groupe. Autre "tendance inquiétante" des quatre dernières années selon elle, "les gouvernements continuent de nous demander de retirer des contenus politiques". En Turquie, le nombre de demande de retraits d'informations s'est envolé de 966%. Google dit notamment avoir ignoré une demande de justice pour supprimer des résultats de recherche menant à des informations sur un responsable politique et des scandales sexuels, ainsi que pour retirer un blog contenant des informations sur le parti et des militants kurdes. En Russie, le nombre de requêtes a bondi de 125%, sous l'effet notamment d'une nouvelle législation restreignant l'usage d'internet. Sur 235 demandes de retrait de contenus faits à ce titre, Google dit avoir retiré 115 contenus. (Belga)