"J'accepte la décision. Je pense qu'il s'agit de la meilleure solution. En attendant, je m'intéresserai à l'envers du décor", a-t-il dit. Le débat sur le travail d'enquête de Frédéric Deborsu, auteur du livre polémique "Questions(s) royale(s)" paru cette semaine, bat son plein au coeur de la rédaction de la RTBF. "Comme ce fut le cas dans chaque média du pays, un certain nombre d'interrogations sur les méthodes journalistiques sont venues se greffer à la sortie du livre de notre collègue Frédéric Deborsu sur la famille royale", a commenté la télévision publique. La RTBF a donc décidé de mettre Deborsu à l'écart de l'antenne pour une durée d'un mois, avec possibilité de reconduire la mise en retrait. Concernant les rumeurs sur Twitter selon lesquelles le journaliste aurait été approché par RTL, Frédéric Deborsu dément et assure que ce n'est pas dans ses projets. Enfin, le journaliste ajoute que depuis la sortie de son livre, il a reçu beaucoup de témoignages confirmant ses écrits sur la famille royale. Ses sources restant toutefois secrètes. (JOHN THYS)

"J'accepte la décision. Je pense qu'il s'agit de la meilleure solution. En attendant, je m'intéresserai à l'envers du décor", a-t-il dit. Le débat sur le travail d'enquête de Frédéric Deborsu, auteur du livre polémique "Questions(s) royale(s)" paru cette semaine, bat son plein au coeur de la rédaction de la RTBF. "Comme ce fut le cas dans chaque média du pays, un certain nombre d'interrogations sur les méthodes journalistiques sont venues se greffer à la sortie du livre de notre collègue Frédéric Deborsu sur la famille royale", a commenté la télévision publique. La RTBF a donc décidé de mettre Deborsu à l'écart de l'antenne pour une durée d'un mois, avec possibilité de reconduire la mise en retrait. Concernant les rumeurs sur Twitter selon lesquelles le journaliste aurait été approché par RTL, Frédéric Deborsu dément et assure que ce n'est pas dans ses projets. Enfin, le journaliste ajoute que depuis la sortie de son livre, il a reçu beaucoup de témoignages confirmant ses écrits sur la famille royale. Ses sources restant toutefois secrètes. (JOHN THYS)