La victime, mère de deux grands enfants, munie d'un rendez-vous, s'est présentée dans le bureau du maire vêtue d'un survêtement en nylon, un tissu très inflammable. Elle s'est aspergée d'essence et immolée, puis s'est jetée sur le maire, a relaté la mairie. Ce dernier l'a repoussée vers le couloir. La femme souffre de brûlures au troisième degré sur la partie basse du corps. Le maire n'a été que légèrement brûlé. "Il a été partiellement brûlé au cou mais sans conséquences", a précisé son attachée parlementaire. La victime était prise en charge "depuis longtemps" par les services sociaux, selon la mairie d'Hazebrouck. Elle s'était précédemment enchaînée au bâtiment. (DGO)

La victime, mère de deux grands enfants, munie d'un rendez-vous, s'est présentée dans le bureau du maire vêtue d'un survêtement en nylon, un tissu très inflammable. Elle s'est aspergée d'essence et immolée, puis s'est jetée sur le maire, a relaté la mairie. Ce dernier l'a repoussée vers le couloir. La femme souffre de brûlures au troisième degré sur la partie basse du corps. Le maire n'a été que légèrement brûlé. "Il a été partiellement brûlé au cou mais sans conséquences", a précisé son attachée parlementaire. La victime était prise en charge "depuis longtemps" par les services sociaux, selon la mairie d'Hazebrouck. Elle s'était précédemment enchaînée au bâtiment. (DGO)