Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme est entré à 08h35 (06H35 GMT) dans l'agence du Crédit agricole de Verfeil, près de Toulouse. Le quadragénaire a menacé les employés de la banque, muni d'un sabre et d'une arme de poing. Il s'est fait remettre l'argent quand le directeur est arrivé. Le malfaiteur a alors légèrement blessé d'un coup de sabre le directeur. Touché au poignet, le directeur a été soigné à l'hôpital mais ses jours ne sont pas en danger, selon la gendarmerie locale. Le voleur s'est enfui à pied en laissant sur place un sac où il avait mis une grande partie de l'argent volé. Quatre heures plus tard, il a été retrouvé aisément à son domicile car il avait garé son propre véhicule non loin de l'agence bancaire et s'en était servi pour prendre la fuite. Après avoir fait un malaise lors de son interpellation, le suspect, qui n'est pas un braqueur professionnel, a été hospitalisé et ne devrait être placé en garde à vue qu'un peu plus tard, a-t-on appris de même source. (KAV)

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme est entré à 08h35 (06H35 GMT) dans l'agence du Crédit agricole de Verfeil, près de Toulouse. Le quadragénaire a menacé les employés de la banque, muni d'un sabre et d'une arme de poing. Il s'est fait remettre l'argent quand le directeur est arrivé. Le malfaiteur a alors légèrement blessé d'un coup de sabre le directeur. Touché au poignet, le directeur a été soigné à l'hôpital mais ses jours ne sont pas en danger, selon la gendarmerie locale. Le voleur s'est enfui à pied en laissant sur place un sac où il avait mis une grande partie de l'argent volé. Quatre heures plus tard, il a été retrouvé aisément à son domicile car il avait garé son propre véhicule non loin de l'agence bancaire et s'en était servi pour prendre la fuite. Après avoir fait un malaise lors de son interpellation, le suspect, qui n'est pas un braqueur professionnel, a été hospitalisé et ne devrait être placé en garde à vue qu'un peu plus tard, a-t-on appris de même source. (KAV)